Publicité

NBA – « Être hué à Los Angeles ? Ca m’a brisé le cœur »

Les fans de LA en furie
DR

Pour de nombreux joueurs, évoluer sous les couleurs de Los Angeles est un véritable rêve d’enfant. Alors imaginez le désarroi qu’ils doivent ressentir lorsque le public du Staples Center les démontent en plein match… Un Hall of Famer s’est récemment exprimé sur le sujet, affirmant que cela lui avait causé une peine immense.

Publicité

Il est tout sauf évident de prendre la relève de Larry Bird comme ailier des Celtics, tellement la légende NBA a marqué son temps. C’est pourtant ce qu’a su faire Paul Pierce à son arrivée en 1998, devenant rapidement l’un des visages de Bean Town. Durant ses 15 ans dans le Massachusetts (sur 18 saisons au total), PP s’est montré intraitable, avec 22 points et 6 rebonds de moyenne ainsi que le statut d’un des meilleurs postes 3 de son ère.

Intronisé il y a peu au Hall of Fame, The Truth est revenu sur son parcours pendant son discours. Parmi les points intéressants, il a notamment évoqué ses plus grands regrets quant à ses années passées dans la ligue. L’un d’entre eux est assez émouvant, puisqu’il concerne son rapport à Los Angeles, et notamment le public des Lakers. Celui-ci l’a copieusement hué au fil du temps, et cela a laissé des traces :

Publicité



Vous savez que c’est dur quand on est un enfant de Los Angeles. Jouer pour Boston, un rival, certes, mais un gamin de Los Angeles qui se fait huer ? Ça brise le cœur. La plupart du temps, on allait dans des villes différentes. Ça m’a frappé quand j’ai joué un match des étoiles à L.A. et qu’on m’a hué à L.A., et je me suis dit : « Ouah, je suis d’ici vous savez ? ».

Publicité




Mais je savais que je devais l’accepter et je savais ce que c’était, vous savez. C’est certainement à cause du maillot que j’ai porté. Si j’avais dû jouer pour une autre franchise, ça aurait été différent. C’est à peu près l’histoire de ma carrière. Être un outsider, ne pas être vraiment aimé, vous savez, je suppose que quelqu’un doit être le méchant.

Un peu d’autoapitoiement certes, mais on comprend ce que le n°34 veut dire. Originaire de la Californie, il a grandi en rêvant de revêtir le Pourpre et Or un jour. S’il a bel et bien fini par jouer à LA, ce sera… chez les Clippers. Pas de quoi améliorer sa cote auprès des fans des Lakers… On imagine donc bien à quel point cela a dû le toucher.

Publicité

La carrière de Paul Pierce ne s’est pas achevée sans des regrets, mais il peut être fier du parcours qu’il a accompli. Être à la fois un Hall of Famer et une légende de Boston, ce n’est pas donné à tout le monde !

Déclarations Los Angeles Lakers NBA 24/24 Paul Pierce

Feed NBA 24/24