Publicité

NBA – « LeBron et les Lakers devraient se mettre à genoux et remercier Dieu »

La masterclass de LeBron James pour venir à bout des Clippers
USA Today (DR)

A l’aube d’une saison qui concentre toutes les attentes, les Lakers ont eu droit à un petit rappel de la part de Stephen A. Smith. Le célèbre polémiste les implore à remercier le ciel… pour un joueur bien précis.

Publicité

Personne ne pardonnera aux Lakers cette année. Avec l’armada assemblée autour de superstars et multiples All-Stars, les Angelinos ont une quasi-obligation d’atteindre les Finales au printemps prochain, au grand minimum. C’est du moins la perception de nombreux fans et observateurs, et on peut le comprendre : dans le sillage d’une telle équipe, bâtie pour le « win now », impossible de se contenter d’une finale de conférence.

Parmi les joueurs venus renforcer les rangs durant l’été, Carmelo Anthony attire particulièrement l’attention. A 37 ans, l’un des plus purs scoreurs de l’histoire de notre sport va enfin avoir l’opportunité de viser une bague, dans un rôle précieux en sortie de banc. Pour Stephen A. Smith, qui a livré un vibrant plaidoyer pour lui, Melo est l’ajout à retenir de cette inter-saison dans la cité des anges :

Publicité



LeBron et les Lakers devraient se mettre à genoux et remercier Dieu d’avoir Carmelo Anthony dans un maillot des Lakers. Car même s’il a 37 ans, Melo a encore beaucoup de bon basket en lui. Il l’a montré ces 2 dernières années à Portland, après que tout le monde ou presque l’ait oublié d’ailleurs ! Il est parmi les tous meilleurs scoreurs en sortie de banc de toute la ligue. Il a ce potentiel, et il a faim, il veut gagner.

Publicité




Il a signé avec les Lakers précisément pour gagner. Il aurait pu avoir plus d’argent ailleurs, probablement plus de temps de jeu ailleurs aussi. Mais tout ce qui compte pour lui, c’est le titre. C’est malheureux qu’un joueur du calibre de Carmelo Anthony n’ait jamais joué une finale NBA de sa vie. C’est cette année sa plus grande chance, et peut-être sa dernière.

Des mots forts pour le vétéran, qui devrait profiter de davantage de shoots ouverts que ce à quoi il est habitué pour la saison à venir. Pour rappel, Melo sort d’une saison réussie à Portland, avec des moyennes de 13.4 points et 3.1 rebonds en un peu plus de 24 minutes sur le parquet, le tout en dépassant la fameuse barre des 40% à 3 points. Prometteur.

Publicité

Carmelo Anthony est-il le meilleur pick-up des Lakers sur cette intersaison ? Ca reste à voir, mais Stephen A. Smith en est convaincu. Un joli boost de confiance pour le natif de New York.

Feed NBA 24/24