Publicité

NBA – Evan Fournier détruit par un grand média US

L'arrière français des New York Knicks, Evan Fournier, a fait appel à ses fans sur Twitter pour l'aider à prendre sa première grosse décision dans sa nouvelle franchise NBA
DR

Evan Fournier n’a pas encore enfilé le maillot des Knicks qu’il est déjà très attendu par les fans de la franchise. Mais pour un journaliste d’un site très sérieux, la greffe ne prendra pas pour le tricolore. Il n’a pas mâché ses mots au moment de commenter la signature du Français à New York.

Publicité

Après une incroyable campagne olympique, ponctuée par une médaille d’argent à Tokyo, Evan Fournier a mis du temps avant de se projeter dans la prochaine saison NBA et sa nouvelle franchise. Car lors de son passage estival dans l’Hexagone, il a du se pencher sur un énorme dossier avec le Ministre de l’Éducation Nationale Jean-Michel Blanquer. Il a même été reçu à l’Hôtel de Rochechouart par son interlocuteur d’exception.

Après la polémique, l’arrière des Knicks s’est envolé Outre-Atlantique pour y découvrir New York et son quotidien palpitant. Un seul trajet en métro lui aura suffi à comprendre qu’il avait mis les pieds dans un autre monde. Et si les fans sont impatients de le voir à l’oeuvre, Zach Harper de The Athletic n’est pas convaincu. Il n’a pas mâché ses mots sur son site.

Publicité

Techniquement, Evan Fournier est un meilleur joueur que Reggie Bullock. Il est bien plus talentueux. Par contre, je déteste la décision des Knicks de le signer quand Bullock s’est lui engagé avec les Mavericks pour moitié moins cher. Bullock est un meilleur défenseur que Fournier. Il est aussi un meilleur tireur à 3 points, même si le Français est globalement un meilleur marqueur, et c’est ce qu’il manquait aux Knicks en playoffs la saison dernière.



Je comprends parfaitement pourquoi les fans pensent que passer d’Elfrid Payton et Reggie Bullock à Kemba Walker et Evan Fournier est une énorme progression, mais pour moi ils se trompent sur la partie Bullock-Fournier. J’aime la signature de Dwayne Bacon pour la profondeur de banc, j’aime la sélection de Quentin Grimes pour l’avenir. Mais je n’aime pas du tout la signature d’Evan Fournier.

Publicité




Zach Harper de The Athletic l’a répété à plusieurs reprises dans sa longue analyse de l’effectif des Knicks pour la saison à venir : il n’aime pas la signature d’Evan Fournier. Les raisons sont simples, à savoir la défense et le manque d’adresse extérieure. Le premier point ne devrait pas forcément être un souci dans le système de Tom Thibodeau, de même que le second, puisque l’arrière de l’équipe de France devrait profiter des énormes décalages créés par Julius Randle.

Et la saison passée, quand il pouvait profiter du travail de Jayson Tatum lors de sa courte pige aux Celtics, Evan Fournier tournait à plus de 46% de moyenne derrière l’arc, une moyenne jamais effleurée par Reggie Bullock. Selon toute vraisemblance, l’arrière tricolore devrait donner tort au journaliste de The Athletic et apporter toute son expérience et son talent à sa nouvelle franchise.

Publicité

Evan Fournier va découvrir la virulence des médias new yorkais en matière de sport. Ils sont particulièrement impatients et acerbes dans leurs critiques quand les résultats ne suivent pas.

Evan Fournier Les Français (NBA) NBA 24/24 New York Knicks

Feed NBA 24/24