Publicité

NBA – 5 joueurs qui vont se blinder cette saison en étant… à la retraite !

NBA Garnett et Noah continuent d'être payés
Greg M. Cooper / USA TODAY Sports

Si certains joueurs galèrent à signer des contrats, d’autres parviennent à réaliser des prouesses dans le domaine. Certains parviennent même à garder un salaire dans une franchise alors qu’ils sont retraités ! Cinq athlètes NBA ont notamment fait très fort à ce sujet.

Publicité

Kevin Garnett : 5 millions de dollars (Boston Celtics)

Kevin Garnett à Boston, roi du trash-talking
Brian Babineau

S’il fut avant tout un membre emblématique de Minnesota, avec qui il a d’ailleurs pris sa retraite en 2016, KG a également marqué l’histoire des Celtics. Champion en 2008, DPOY avec Boston, il a vécu des moments forts avec la franchise au trèfle, qui a fait un énorme geste à son encontre à la fin de sa carrière. La franchise et le Big Ticket se sont effet mis d’accord sur un contrat… post-retraite ! À hauteur de 35 millions sur sept ans, de quoi nourrir la famille de l’intérieur pendant un moment.

Publicité

Joakim Noah : 6.4 millions de dollars (New York Knicks)

NBA Noah aux Knicks
DR

On parlait de Garnett, comment ne pas évoquer sa Némésis de l’Hexagone. Originaire de New York, Jooks a pourtant vu son expérience avec les Knickerbockers tourner au vinaigre assez rapidement. Détenteur d’un contrat à 72 (!) millions de billets verts, le Français n’a pourtant joué qu’un peu plus d’une saison dans la Grosse Pomme, avant d’être coupé via la stretch provision. Résultat, NY le paie toujours, trois ans après son départ…

Publicité

Luol Deng : 5 millions de dollars (LA Lakers)

Luol Deng sous le maillot des Los Angeles Lakers
(crédit : DR)

Parmi les meilleurs ailiers de l’histoire des Bulls, Deng est toutefois aussi connu pour être le symbole de la free agency 2016 des Lakers, qui fut une catastrophe. Au sortir d’une pige de deux ans au Heat, le Britannique va ainsi signer en Californie pour plus de 70 millions sur quatre ans. Une somme astronomique pour un joueur certes expérimenté, mais qui était plus proche de la retraite qu’autre chose… Lui aussi sera coupé via la stretch provision, et compte aujourd’hui parmi les joueurs les mieux rémunérés de l’effectif… actuel.

Publicité

Timofey Mozgov : 5.6 millions de dollars (LA Lakers)

Timofey Mozgov sous le maillot des Los Angeles Lakers
ESPN (DR)

Il n’y a pas que Deng qui a signé un beau contrat pourri à l’époque, car le pivot russe ne fut pas meilleur en termes de rapport qualité-prix. LA lui avait filé 64 millions sur quatre ans à l’époque, lui qui sortait des Finales 2015 perdues avec Cleveland. Douze mois et 54 matchs plus tard, la plus célèbre victime de Blake Griffin était déjà à l’autre bout du pays, aux Nets. Son salaire en revanche est bien resté dans la Cité des Anges… Quel plantage monumental que la free agency 2016 des Pourpres et Ors, décidément !

Publicité

Chris Bosh : 8.7 millions de dollars (Miami Heat)

(DR)

Leader des Floridiens après les départs de LeBron James et Dwyane Wade en 2014, CB1 avait lui prolongé pour 118 millions sur six ans à Miami. Malheureusement, rien ne s’est passé comme prévu… Loin d’être mauvais sur le terrain, il n’a toutefois joué que 97 matchs en cumulé sur les deux premières saisons. Tout a cependant pris fin en 2016, lorsqu’on diagnostiqua des caillots sanguins au double champion. Fin de carrière pour lui… La bonne nouvelle, c’est que le Heat a décidé d’honorer le Hall of Famer, en retirant son maillot.



Comme quoi, la retraite n’a pas que du mauvais pour les joueurs de la grande ligue… Si la plupart des joueurs cités n’ont pas eu une belle sortie sportive, l’argent continue au moins à couler !

Feed NBA 24/24