Publicité

NBA – Un ancien raconte le violent accueil de Michael Jordan envers lui

NBA L'anecdote sauvage sur Michael Jordan
Matt Rourke (AFP) / DR

Compétiteur dans l’âme, Michael Jordan ne faisait aucun cadeau à qui que ce soit, et certainement pas aux débutants dans la ligue. Un ancien joueur a ainsi raconté l’accueil que lui avait réservé MJ, lors de leur premier affrontement… Il y a clairement de quoi le plaindre !

Publicité

Pas franchement connu des fans NBA d’aujourd’hui, Walt Williams était pourtant un vrai client au début des années 90. Drafté en 1992 par Sacramento, il avait d’ailleurs cartonné lors sa première année, tournant à 17 points de moyenne et finissant dans les All-Rookie-Teams en fin d’exercice. Une petite lueur d’espoir pour des Kings déjà bien moroses à l’époque (bilan de 25-57)

Or, comme tout joueur, il a eu le droit à son « baptême » en tant que débutant. Et le sien fut particulièrement sauvage, car il a eu lieu face aux monstrueux Bulls de 1992-93, emmenés par Michael Jordan en route pour son troisième titre de champion. Comme Williams le raconte à Basketball Network, il s’est ainsi retrouvé en plein match à jouer le n°23, en 1-vs-1 :

Publicité

Quand j’ai drivé vers le cercle, j’ai regardé et je me suis dis : « Oh, j’ai une iso à jouer maintenant contre Jordan. Si je marque sur lui, je peux appeler tous mes potes et leur dire que j’ai marqué sur Jordan ». Alors j’ai fait signe à Mitch Richmond me faire de la place, j’ai changé de système de jeu et j’ai essayé de faire mon iso sur Jordan, avec mon cross-over signature.



On le sait, réussir des actions d’éclats face à His Airness peut vous donner une réputation plus que solide au sein de la ligue. Demandez à Allen Iverson, qui a réussi un sublime cassage de chevilles sur le Taureau lors de sa première saison en 1996-97 ! Sauf que contrairement à The Answer quelques années plus tard, Williams n’a pas connu la même réussite, et s’est fait humilier par MJ à la place !

Publicité




Jordan a volé ce truc, a remonté le terrain et a conclu avec son dunk emblématique. Quand il est redescendu, il m’a tapé sur les fesses et m’a dit : « On regarde des films ici, bébé. Je savais que tu allais faire ce faux crossover. » Je ne sais pas s’ils ont anticipé qu’ils savaient que j’allais jouer dans ce match de pré-saison, mais il savait certaines choses que je ferais sur le terrain, c’est sûr.

Ironie du sort, Williams n’a plus jamais disputé de saison aboutie au cours de ses dix ans de carrière dans la grande ligue. Il ne passera les 14 de moyennes qu’à deux reprises seulement, après sa campagne rookie… Dans le même temps, Jordan effectuait un retour triomphant en 1995 après sa première retraite, signant un deuxième three-peat en huit ans à peine. Difficile de faire plus opposés comme destins…

Publicité

Morale de l’histoire ? Mieux vaut ne pas vouloir faire le mail au moment de jouer Michael Jordan en un contre un. Ce dernier était juste beaucoup trop fort, surtout à son apogée au début des années 90…

Feed NBA 24/24