Publicité

NBA – Gros manque de respect envers Rudy Gobert !

Rudy Gobert sous le maillot du Jazz
(DR)

Il a beau sortir de son 3ème titre de Défenseur de l’Année, Rudy Gobert manque encore cruellement de reconnaissance auprès de certains médias américains. L’un d’eux vient ainsi de faire subir un gros camouflet au pivot français !

Publicité

Connaissant le spécimen, son bon exercice individuel, tout comme la jolie campagne régulière livrée par sa franchise, ne l’auront pas satisfait. Pilier d’une équipe du Jazz titulaire du meilleur bilan de la saison l’an dernier, Rudy Gobert a logiquement hérité de son 3ème titre de Défenseur de l’Année. Il n’en a cependant pas profité pour se reposer durant l’intersaison, s’annonçant même prêt à subir un test anti-dopage de la ligue !

Pour l’heure, ses débuts dans la pré-saison du Jazz se font néanmoins attendre. Après un été sportif, durant lequel il aura en partie mené l’équipe de France à l’argent olympique, l’international français se voit offert un peu de repos de la part de son coach, Quin Snyder. Ses fans doivent donc pour l’heure se contenter de vidéos d’entraînement, où il met par exemple en sueur un certain Dwyane Wade.

Publicité

Rudy Gobert bafoué dans un classement des meilleurs intérieurs

Ses soutiens peuvent en outre réagir aux listes et rankings dans lesquels il apparait. Un analyste lui a notamment attribué une belle place dans son Top 5 des pivots, ce qui a certainement dû leur plaire. En revanche, tous les médias US ne se montrent pas aussi conciliants avec lui. La preuve, avec le récent classement des 10 meilleurs big men de la ligue dressé par CBS Sports.



Publicité




Peu oseront remettre en cause les 4 premiers noms mentionnés, si ce n’est pour l’ordre dans lequel ils apparaissent. Toutefois, le fait de voir Gobert listé derrière Zion Williamson ou encore Karl-Anthony Towns risque d’en agace plus d’un. Certes très talentueux, ces derniers ne présentent pas le palmarès de la Stifle Tower, ni les mêmes références dans les peintures.

Pour le reste, aucun scandale n’est à déplorer dans ce classement, tout du moins au niveau des joueurs inclus. Si tant est que LeBron James ou encore Kevin Durant ne sont pas considérés comme des big men, alors cette sélection devrait majoritairement faire consensus. Gobzilla se fera en revanche un devoir de prouver qu’il méritait meilleure position, en cartonnant à nouveau sur les parquets dans les mois à venir.

Publicité

De moins en moins régulier, le phénomène de snobisme envers Rudy Gobert peut toutefois toujours être aperçu de temps à autre. À n’en pas douter, le Français tâchera de le rendre encore plus rare cette saison, via ses performances sur le terrain !

Les Français (NBA) NBA 24/24 Rudy Gobert Utah Jazz

En direct : toute l'actu NBA