Publicité

NBA – « Il peut faire comme Westbrook et claquer une saison en triple-double ! »

Russell Westbrook encore ridiculisé après une stat folle ! NBA
(DR)

Si le triple-double est devenu assez commun de nos jours, faire une campagne complète en TD de moyenne reste un exploit retentissant. D’après un analyste réputé, un sophomore en serait toutefois capable ! Il faut dire qu’il nous en a mis plein les yeux, dès le match d’ouverture de son équipe.

Publicité

Ça partait mal pour les Hornets, menés 75-59 après seulement deux quart-temps. Mais les hommes de la Caroline du Nord ont finalement renversé le cours des choses, s’imposant in extremis face à des Pacers pourtant très vaillants (123-122). Le grand bonhomme de la rencontre : LaMelo Ball, comme à son habitude. Le sophomore a été étincelant sur les parquets, terminant la partie avec 31 points, 9 rebonds et 7 passes décisives.

Une ligne de stats archi-complète, dans la lignée de ce qu’il a pu proposer lors de sa saison rookie (16 points, 6 rebonds et 6 passes par match). Peut-il continuer sur sa lancée ? Skip Bayless y croit dur comme fer, et même plus. Au cours de l’émission Undisputed, l’analyste an effet affirmé que le franchise player de Charlotte pourrait accomplir ce que seul Oscar Robertson et Russell Westbrook ont fait dans l’histoire de la ligue :

Publicité

LaMelo Ball, le futur Mr. Triple-double de la NBA ?



Je vois une étoile, c’est sûr. Je ne vois pas encore de superstar, parce que vous devez être vraiment spécial, vous devez être capable de faire des choses que personne d’autre ne peut faire… Mais est-ce que je pense qu’il a une chance de faire un triple-double en moyenne dans cette ligue, comme Westbrook ? Oui, je le pense. On peut déjà le voir venir, vu la façon dont il a joué la saison dernière.

Publicité




Auteur d’un seul TD en 2020-21, le frangin de Lonzo est cependant déjà reconnu pour son exceptionnelle polyvalence. Le voir tutoyer des sommets aussi prestigieux n’a donc rien d’incongru, même s’il va devoir sérieusement cravacher pour cela. Par ailleurs, Bayless soulève un autre facteur nouveau chez le meneur : l’adresse extérieure. Selon lui, ce pourrait être la clé pour la franchise, cette année :

Il a shooté 35% à longue distance l’année dernière. Sur ce premier match, il en a réussi 7 sur 9. Est-ce que c’était un coup de chaud à la LeBron ? Peut-être, mais je pense qu’il peut monter à 38% par match cette année. Cela a changé la façon dont les Hornets ont joué la nuit dernière.

Publicité

LaMelo Ball a mis tout le monde d’accord pour son premier match en tant que sophomore, et a repris là où il s’était arrêté l’an passé. Ça promet de belles choses pour 2021-22 !

En direct : toute l'actu NBA