Publicité

NBA – « Ce bâtard fait 2m20 et 130kg, on peut pas l’arrêter, même à 4 ! »

NBA Les Bucks taclent LeBron
(DR)

Dans la NBA plus qu’ailleurs, les phénomènes physiques ont la part belle, et font souvent régner leur loi sur les parquets. Pourtant victorieuse de son match, une pépite de l’Ouest s’est ainsi extasiée devant la force de la nature qui lui servait d’adversaire, ce mercredi !

Publicité

Certes moins réfléchie et axée sur le collectif que ses consœurs européennes, la NBA présente néanmoins l’atout d’être spectaculaire. Un aspect qu’elle doit notamment aux freaks qu’elle renferme dans ses rangs, et qui brutalisent la concurrence soir après soir. Et quel meilleur représentant de cette catégorie de joueurs, que le Greek Freak himself : Giannis Antetokounmpo.

Déjà très en forme après seulement 5 matchs disputés cette saison, le leader des Bucks avait jusqu’ici porté son équipe vers un bilan de 3 victoires pour 1 défaite. Opposés aux Timberwolves la nuit dernière, lui et ses coéquipiers ont toutefois concédé un revers surprise sur leur parquet. Pour sa part auteur d’un nouveau match solide avec 25 points, Anthony Edwards est resté choqué devant la performance du Grec.

Publicité



En vrai, avec un gars comme ça, vous ne pouvez pas vraiment stresser par rapport au fait qu’il marque des points. Genre, il va le faire quoi qu’il arrive ! Ce bâtard fait genre 2m20 et 130 kilos, on peut pas l’arrêter ! Genre, m*rde, on aurait beau mettre 4 gars sur lui, le gars arriverait quand même à scorer ! Je n’ai jamais rien vu de pareil. On peut être 4 sur lui, il va peut-être rater son tir, mais il va prendre son rebond et dunker cette m*rde ! Il n’y a rien que vous puissiez faire. Donc le fait qu’il score ne nous surprend pas. C’est ce qu’il fait.

Publicité




Anthony Edwards en admiration devant Giannis

Dans sa fougue caractéristique, Edwards s’emporte un peu sur les mensurations de Giannis. Ce dernier ne culmine en effet « qu’à » 2m11, et ne pèse « que » 109 kilos. Un gabarit qui lui permet malgré tout d’écraser ceux qui osent s’opposer à lui, même lorsque l’équipe adverse fait tout pour l’arrêter ! La preuve, avec ses 40 points, 16 rebonds et 7 passes cumulés contre Minnesota, malgré les efforts de Ant’ et ses partenaires.

Je ne peux même pas dire qu’on a réussi à le contenir, vu qu’il en a quand même mis 40 ! Genre, le plan de jeu, c’était de ne pas le laisser nous battre. On est ressortis victorieux, mais il en a quand même planté 40. C’est un sacré bonhomme, il n’y a rien d’autre que je peux dire. Il est indéfendable.

Petite piqure de rappel gratuite : il n’a également que 26 ans. Ça promet.

Publicité

Certes défait par les Wolves, Giannis Antetokounmpo a malgré tout impressionné Anthony Edwards par sa puissance et son talent. Un discours qui change de celui que pouvait tenir un James Harden à son sujet !

En direct : toute l'actu NBA