Publicité

NBA – Comment LaMelo Ball a transformé… Michael Jordan !

NBA La phrase culottée de LaMelo sur MJ
DR

Phénoménal depuis ses débuts, LaMelo Ball amène avec lui une mini-révolution à Charlotte. Non content d’assurer sur les terrains, le guard influencerait également les plans de Michael Jordan pour la franchise. Le Hall of Famer aurait d’ailleurs déjà procédé à quelques changements depuis l’arrivée du joueur !

Publicité

On l’attendait de pied ferme après son énorme saison rookie, LaMelo Ball semble avoir immédiatement repris son rythme de croisière de 2020-21. Après neuf matchs, le meneur tourne à 19 points, 6 rebonds, 6 passes et près de 2 interceptions par rencontre, augmentant toutes ses stats par rapport à l’an passé. Une belle progression, qui permet aussi aux Hornets de se battre pour les playoffs (5-4, 9ᵉ à l’Est).

Au-delà des résultats, c’est aussi l’image de la structure entière qui a eu le droit à un lifting bienvenu. Avec des joueurs comme Ball ou Miles Bridges, Charlotte est excitante à voir jouer, gratifiant ses fans de quelques highlights spectaculaires à chaque match. La compétitivité des Frelons est aussi quelque chose de nouveau, si l’on se fie au propos de Kevin Arnovitz. Le journaliste d’ESPN explique ainsi que la franchise se montrait très radine par le passé, quitte à sacrifier ses performances par la même occasion :

Publicité

Jordan prêt à dépenser davantage grâce à LaMelo Ball ?

Des entraîneurs adjoints au personnel de formation et médical, la rémunération à Charlotte n’était pas compétitive, selon les sources, ce qui rendait difficile l’acquisition de personnel d’élite ou la rétention de ceux qui faisaient preuve d’excellence. Selon ces sources, le recrutement se faisait généralement au rabais, avec le moins de personnel possible.



Une stratégie qui peut surprendre, surtout quand on sait que le proprio des Hornets n’est autre que Michael Jordan. Or, à en croire Arnovitz, c’est justement lui le cœur du problème. Le sextuple champion serait ainsi très proche de son argent, se montrant peu enclin à offrir davantage à ses joueurs que ce auquel lui a eu le droit :

Il y a une ironie poétique dans la réticence de Jordan à dépenser pour la franchise, disent ses détracteurs. Il a pour principe que les joueurs NBA d’aujourd’hui ne devraient pas avoir besoin de plus de commodités que lui pour gagner.

Publicité

Cette mentalité n’est pas si étonnante venant de lui finalement, compte tenu du compétiteur féroce qu’il a été. Néanmoins, avec l’avènement de sa pépite et des résultats collectifs en hausse, l’ancien des Bulls semble prêt à revenir sur son approche, même si ce n’est pas encore directement lié au terrain. C’est là peut-être le signe de jours meilleurs pour les membres de Buzz City :

Jordan n’accède pas à toutes les demandes – les Hornets sont toujours à la traîne de la plupart de la NBA en matière d’infrastructures et de salaires du personnel – mais il a commencé à ouvrir son portefeuille, même pour des équipements qu’il n’aurait jamais rêvé d’avoir durant sa carrière. En cette année d’austérité, les Hornets n’ont licencié aucun employé pendant la pandémie, n’ont procédé à aucun arrêt de travail et n’ont procédé à aucune réduction de salaire.

Publicité

Longtemps radin sur ses dépenses pour les Hornets, Michael Jordan est donc en train de changer de stratégie, pour le plus grand bonheur des fans de la franchise. C’est dire l’impact qu’a eu LaMelo Ball sur cette dernière !

En direct : toute l'actu NBA