Publicité

NBA – En galère, Trae Young lâche un coup de gueule et interpelle

(DR)

Alors que les Hawks pointent à une tristounette 12ème place à l’Est, la production de Trae Young commence à être montrée du doigt. Le jour lui-même a réagi avec une auto-critique acerbe, teintée de frustration et d’amertume…

Publicité

Loin de la folie du Madison Square Garden et du superbe run de playoffs d’il y a quelques mois, les Hawks peinent à lancer leur saison. En bilan négatif après une dizaine de matchs (4 victoires et 5 défaites), les hommes de Nate McMillan ronronnent, à l’image de leur leader Trae Young. Etincelant l’an passé, le jeune guard est en effet en difficulté pour l’instant, et les chiffres sont implacables.

S’il tourne à 22 points et 9 passes de moyenne, Ice Trae affiche des pourcentages désastreux : 40% en général (son pire total en carrière), et un inquiétant 25% à 3 points (son pire total en carrière également). Une situation qui agace fortement le principal intéressé, ce qu’il n’a pas caché au micro de Chris Kirschner après la large défaite d’ATL contre le Jazz.

Publicité

Amer, Trae Young s’auto-critique durement

« Je ne suis pas moi-même. Je ne suis pas assez agressif d’entrée. J’essaie d’impliquer tout le monde en premier lieu, de leur trouver des tirs, et ensuite de scorer. Je pense que ça bousille une bonne partie de mon rythme et une bonne partie de mes shoots ».



Une question se pose d’office : qui est visé ici ? Young remet-il en cause les consignes de Nate McMillan, qui veut s’appuyer sur la force du collectif et impliquer tout le monde ? En veut-il à lui-même ? Comme toujours dans ce genre de situations, lui seul a la réponse.

Publicité




Il est toutefois intéressant de noter que si Trae se plaint de ne pas assez prendre de tirs, il émarge à 19.7 tentatives de moyenne cette saison, soit 2 de plus que l’an passé (17.7), ce qui ne le gênait alors pas. Certains verront donc dans cette déclaration plutôt la frustration d’un joueur qui n’a pas retrouvé son niveau optimal, et qui commence à sérieusement s’impatienter.

Si l’ancien de la fac d’Oklahoma veut lancer la machine, le moment est idéal pour des Hawks embringués dans un calendrier mortifère. Après deux défaites contre Brooklyn et Utah, Trae et sa clique s’apprêtent à jouer successivement Phoenix, Golden State, le Jazz à nouveau, les Nuggets et les Bucks. Un gros programme, qui devrait accoucher d’enseignements pour A-Town.

Publicité

Après le printemps idyllique, Trae Young connait un automne bien compliqué, coup de blues à la clé. Espérons pour lui et pour les Hawks que le jeune meneur rétablisse rapidement la situation et retrouve la plénitude de sa production.

Atlanta Hawks Déclarations NBA 24/24 Trae Young

En direct : toute l'actu NBA