Publicité

NBA – Curry : « Ils auraient dû me dérouler le tapis rouge, mais c’était horrible »

Stephen Curry pensif sur le banc des Warriors
(DR)

En tant que superstar, et même visage de la ligue pendant quelques années, Stephen Curry a pour habitude de se voir accorder quelques privilèges et traitements de faveur. Sa carrière a toutefois été bouleversée… suite à un rendez-vous désastreux, dans lequel ses interlocuteurs lui ont clairement manqué de respect.

Publicité

Depuis son arrivée dans la ligue, il n’a pas changé grand chose, si ce n’est son palmarès. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que son surnom de « Baby Face » tient toujours aujourd’hui. Le visage toujours aussi juvénile, malgré l’arrivée de pilosité faciale, Stephen Curry développe encore aujourd’hui un jeu aussi polarisant, focalisé sur le tir à 3 points, et dont ses millions de fans raffolent.

Pour ce qui est du reste de son apparence, le Chef des Warriors a toutefois effectué quelques changements. Que ce soit au niveau de sa tenue, avec un short légèrement plus court qu’à son arrivée dans la ligue, ou dans ses équipements, avec la mode des jambières, il s’adapte aux tendances du moment. En revanche, il reste fidèle en ce qui concerne une pièce majeure de son attirail : ses sneakers.

Publicité

Le meeting désastreux de Nike avec Curry

Athlète Nike à son arrivée chez les pros, Curry a quitté la marque au Swoosh en 2013, pour rejoindre son sponsor actuel, Under Armour. En cause : un meeting durant lequel son prénom a mal été prononcé, et où le nom de Kevin Durant n’avait pas été remplacé dans le diaporama. Deux événements qui ont poussé Steph à changer de partenaire, et dont il garde encore un vivide souvenir, comme il a pu le montrer dans une interview pour Boardroom.



Dans ces moments-là, vos émotions ressortent parce que vous vous sentez en confiance. Ils auraient dû me dérouler le tapis rouge dans cette situation s’ils m’avaient vraiment voulu. C’est censé être tout préparé, bien ficelé. Et comme vous avez dit, ça a déjà fait pas mal de bruit. Mais je pense que sur le moment, j’essayais d’observer tout ce que je pouvais.

Publicité

Genre, la manière dont te parlent les gens, tous les détails de la présentation, du projet, à quel point ils te connaissent en tant que personne. C’était l’une des premières réunions que j’ai eues, et ça m’a un peu préparé pour le reste des rendez-vous. J’étais là, genre, « Bon, ça ne peut pas être pire que ça, donc voyons voir où ça m’amène. »

Pas forcément enclin à changer d’équipementier avant cette fameuse réunion, Curry a donc dû revoir ses plans, et répondu à l’appel des sirènes d’Under Armour. Une décision qu’il ne semble pas regretter depuis, lui qui étrenne les modèles de la marque américaine depuis 8 ans maintenant. Les dirigeants de Nike, eux, peuvent s’en mordre les doigts, au vu de l’égérie marketing qu’est devenu le meneur de Golden State !

Publicité

Bafoué par Nike, Stephen Curry a logiquement décidé de quitter leur giron. Sans cela, Under Armour n’aurait sans doute jamais pu s’offrir une telle superstar !

Déclarations NBA 24/24 Sneakers Stephen Curry

En direct : toute l'actu NBA