Publicité

NBA – Pippen et Rodman s’enflamment : « Sans ça, on aurait gagné 50 matchs de suite ! »

NBA La grosse décla de Pippen sur 1998-99
DR

Scottie Pippen garde rarement sa langue dans sa poche, surtout quand il s’agit d’évoquer le niveau des Bulls dans les années 90. Il y a quelque temps, il avait même lâché une déclaration invraisemblable sur le sujet. D’après lui, Chicago aurait pu remporter 50 rencontres d’affilée sans un détail crucial !

Publicité

Sans contestation possible, les Bulls du Big Three Michael Jordan – Scottie Pippen – Dennis Rodman ont formé l’une des plus grandes équipes de l’histoire. Personne n’a oublié les 72 victoires acquises lors de la saison 1995-96, une marque longtemps inégalée au sein de la ligue. Chi-Town était alors inarrêtable, et même le Jazz de John Stockton et Karl Malone n’a rien pu faire pour stopper ce rouleur compresseur lors des Finales en 1997 et 1998.

Malheureusement pour les fans de Chicago, tout cela a pris fin dès l’été suivant le troisième titre. Jordan a lors décidé de prendre sa retraite pour la seconde fois, laissant sa franchise orpheline du meilleur joueur de son histoire. Quant aux deux autres, ils furent priés de s’en aller par la direction de Windy City, Pip’ et The Worm ralliant respectivement Portland et les Lakers. La fin d’une ère amèrement regrettée par tous…

Publicité

Pippen pense que les Bulls auraient pu gagner deux titres de plus

Des années plus tard, Pippen et Rodman ruminent en effet toujours sur cette fin de cycle. De passage sur l’émission The Jump en 2019, ils avaient ainsi proclamé que la dynastie des Bulls aurait pu perdurer si His Airness ne s’était pas retiré en 1998. En plus de ça, ils étaient convaincus que le contexte de la saison 1998-99, raccourcie à cause d’un lock-out, leur aurait permis de réaliser du jamais-vu !



Publicité




Scottie Pippen : Si on était resté ensemble, on aurait probablement gagné deux titres de plus. Et puis, on aurait probablement eu un bilan de 50-0 en 1998-99. Les équipes qui nous posaient le plus de problèmes, comme Utah, étaient aussi vieilles, sinon plus, que nous. Ce qui me donne l’impression que nous aurions probablement pu dominer deux ou trois ans de plus.

Dennis Rodman : Ça me rend dingue, parce que – On peut remonter le temps ? À mon avis, on avait les cannes pour gagner 50 matchs de suite, mon Dieu.

Bien évidemment, il est impossible d’affirmer que cela aurait été possible, puisque les Taureaux n’en ont jamais eu l’occasion en fin de compte. Néanmoins, quand on voit la domination qu’ils ont exercé pendant les dernières années de MJ avec eux, on ne peut s’empêcher de se dire : « Et si ? ». Cela n’aurait en tout cas fait qu’agrandir le mythe autour de cette fabuleuse équipe.

Publicité

Réaliser une saison parfaite ? Voilà une ambition à la hauteur de joueurs ayant gagné un three-peat. Difficile de croire que cela arrivera un jour, au vu de la complexité de l’entreprise !

En direct : toute l'actu NBA