NBA – 5 choses que vous ne saviez (sûrement) pas sur Dennis Rodman

Dennis Rodman a subi l'une des pires blessures imaginables pour un homme
The Chronical Herald (DR)

Parmi les personnages les plus fantasques de la NBA, Dennis Rodman s’inscrit sans contestation dans le haut du panier. On connaît The Worm pour ses rebonds, ses couleurs de cheveux délirantes et ses déclarations polémiques, certes. Mais au final, qu’ignorons-nous de Rodman ? Le point en 5 anecdotes.

Publicité

1. Dennis Rodman… a été le coéquipier du catcheur Hulk Hogan

Au cours de sa carrière, Rodman a régulièrement fréquenté les rings de catch, au point d’apparaître à plusieurs reprises au côté du célèbre Hulk Hogan. Ils disputeront ainsi de multiples matchs entre 1995 et 1999 en tant que tandem.

(crédit : DR)

Leur match le plus incroyable reste toutefois celui de 1998, lorsque les deux compères affronteront le catcheur Dallas Page et… Karl Malone, la légende du Jazz. Celui-ci venait d’ailleurs de perdre en Finales NBA contre Rodman et ses Bulls, qui réalisaient ainsi le triplé. Malheureusement pour le Mailman, Rodman sortira également vainqueur du combat sur le ring.

Publicité

2. Dennis Rodman… s’est pointé à une dédicace en tenue de mariée

C’est bien connu, Dennis Rodman n’est jamais le dernier à afficher sa sexualité en public. Mais l’intérieur va aller encore plus loin en 1996. Alors chez les Bulls, Rodzilla fait publier Bad as I Wanna Be, livre qui relate la vie du joueur. Afin d’en faire sa promotion, celui-ci décide de placer son oeuvre sur un piédestal… ou dans ce cas précis, sur un autel.

Inspiré par l’animateur radio Howard Stern, The Worm débarque alors à la séance de dédicace en robe de mariée, avec un gigantesque voile et un maquillage impeccablement appliqué. Interrogé sur son accoutrement, Rodman déclare tout naturellement qu’il est bisexuel et qu’il « se marie à lui-même ». Mythique. Son livre, quant à lui, restera pendant 20 semaines en tête de la liste de bestsellers du New York Times.

Publicité

3. Dennis Rodman… a inspiré une série de mangas

Présent au cinéma (notamment dans le film Cutaway), Dennis Rodman a également servi de modèle dans le monde du manga. Ainsi, le mangaka Takahiko Inoue publie entre 1990 et 1996 une série appelée Slam Dunk. L’histoire, répartie sur 31 tomes, retrace le parcours d’une lycéenne de basketball, qui va se frayer un chemin jusqu’au titre national.

(crédit : DR)

Rodman est l’inspiration directe du personnage principal, Hanamichi Sakuragi (à gauche sur la photo). Celui-ci est considéré dans le manga comme un fauteur de troubles au tempérament de feu, mais aussi comme un rebondeur fantastique. Sakuragi ira même jusqu’à se teindre les cheveux en rouges, comme The Worm a pu le faire.

Publicité




4. Dennis Rodman… n’a été expulsé que 5 fois en carrière

Contrairement à aujourd’hui, l’arbitrage des années 80 et surtout des années 90 était beaucoup plus permissif. Cela a eu pour résultat des scènes légendaires, durant lesquelles les joueurs se livraient de véritables pugilats. Un rêve pour Rodman, qui n’hésitait pas à distribuer des gros coups et provoquer son adversaire.

En conséquences, l’ailier (fort) s’est vu réprimandé à de très nombreuses reprises tout au long de sa carrière via des fautes techniques. Combien de fois, nous demandez-vous ? Et bien, à pas moins de 212 reprises. En revanche, il ne fut expulsé qu’à cinq petites reprises. Un exploit incroyable pour le bonhomme, compte tenu de sa longue carrière (911 matchs NBA) et de son style de jeu assez musclé.

Publicité

5. Dennis Rodman… a été marié à Carmen Electra, et c’était chaud

S’il a également fréquenté la chanteuse Madonna, l’ancien des Pistons a surtout eu une relation particulièrement sulfureuse avec Carmen Electra (qu’on vous présentait davantage dans cet article).

Les deux tourtereaux ont régulièrement alimenté la presse people de par leurs frasques pour le moins… exotiques. En témoigne cette anecdote d’Electra, qui raconte que Rodman l’aurait un jour emmené batifoler en plein centre d’entraînement des Bulls :

C’était fou, comme deux enfants dans un magasin de bonbons. Nous avons mangé des sucettes glacées dans le frigo et avons fait l’amour à peu près partout. Dans la salle de physiothérapie, dans la salle de musculation, et évidemment… sur le terrain.

Si vous voulez plus de détails sur cette escapade mi-bon enfant mi-porno, c’est par ici. Dans tous les cas, difficile de croire que les dirigeants des Bulls aient vu cela d’un bon oeil à l’époque. Néanmoins, Rodman faisait alors partie d’une équipe tout bonnement historique, qui réalisera un three-peat entre 1996 et 1998. Dennis étant membre du Big Three de Chicago, le virer aurait pu altérer le niveau de l’équipe.

Bonus : Dennis Rodman… avait un génial rituel à chaque fois qu’il jouait à Boston

Envie de lire les autres numéros des « 5 choses » ? Ça se passe ci-dessous :

Kareem Abdul-JabbarMichael JordanBol BolFrank NtilikinaShaquille O’NealPascal SiakamTyler HerroAllen IversonDraymond GreenAnthony DavisR.J BarrettKyrie IrvingTacko FallKawhi LeonardLou WilliamsJames HardenJa MorantBoban MarjanovicStephen CurryZion WilliamsonLuka DoncicHakeem OlajuwonGiannis AntetokounmpoMetta World PeaceJoel EmbiidRussell WestbrookDerrick RoseKevin DurantLeBron JamesJimmy ButlerYao MingLatrell SprewellLance StephensonJ.R. SmithKobe BryantBen SimmonsDeMarcus CousinsDonovan MitchellJaVale McGeeJames Jordan (le père de MJ assassiné)Marine Johannès (WNBA)Adrian Wojnarowski

Feed NBA 24/24