Publicité

Fight – Que fait le « venin de crapaud », la drogue préférée de Mike Tyson ?

Que fait le venin de crapaud, la drogue consommée par Mike Tyson
@miketyson / Instagram

Ancien grand consommateur de drogues dures, Mike Tyson s’est dernièrement ré-orienté vers… le venin de crapaud. Une substance illégale, hautement hallucinogène et potentiellement dangereuse, que le Kid Dynamite défend corps et âme !

Publicité

Après avoir eu droit à sa première goutte d’alcool en étant bébé, et essayé la cocaïne à l’âge de 11 ans, il ne pouvait que difficilement éviter cette pente dangereuse par la suite. Mike Tyson le reconnait aujourd’hui : il se présentait souvent sur les rings sous drogue, avant d’affronter et de vaincre de prestigieux adversaires. Et si les effets ne se sont pas forcément ressentis durant sa carrière, ils ont causé de gros dégâts pendant sa retraite.

Le venin de crapaud, nouvelle lubie de Mike Tyson

Sorti de cette sombre période de sa vie, l’ancien multiple champion du monde continue malgré tout de consommer quelques substance illicites. Ou plutôt, une substance illicite : le venin de crapaud. Présent à Wonderland, une conférence réalisée récemment à Miami sur le thème des hallucinogènes, Iron Mike a révélé au New York Post comment il est pour la première fois entré en contact avec le « toad venom ».

Publicité

J’ai commencé à en fumer après un défi. Je consommais des drogues dures comme de la cocaïne, donc pourquoi pas ? C’est une autre dimension. Avant de commencer le crapaud, j’étais une épave. L’adversaire le plus redoutable que j’ai dû affronter, c’était moi. J’avais une faible estime de moi-même. Les gens avec de gros égos ont peu d’amour propre. On utilise notre égo pour palier ça. Mais le crapaud retire l’égo.



S’il met donc en avant les bienfaits du venin de crapaud qu’il a pu ressentir, Tyson oublie de mentionner les effets plus néfastes. Le docteur Alan K. Davis s’en charge pour le Addiction Center.

C’est une expérience tellement intense, qu’en consommer à une fête est dangereux. Ce n’est pas une drogue récréationnelle. Si des gens consomment de trop grosses doses, ils peuvent perdre connaissance et leur esprit peut se dissocier de leur corps.

Publicité




Le Kid Dynamite, s’il fait la promotion de la substance, ne se place pas comme un consommateur régulier. Il affirme n’en avoir fumé qu’à une douzaine de reprises dans sa vie, et même… avoir vécu la mort.

Dans mes trips, j’ai vu que la mort était magnifique. La vie et la mort sont toutes les deux merveilleuses, mais la mort a une mauvaise réputation. Le venin de crapaud m’a appris que je ne suis pas là pour toujours. Il y a une date de péremption.

Loin des troubles d’anxiété et des séjours à l’hôpital que le venin peut provoquer, Tyson assure avoir pu remonter la pente grâce à lui.

Le but de venin de crapaud, c’est d’atteindre son plus haut potentiel. Je vois le monde différemment. On est tous pareil. Tout n’est qu’amour.

Publicité

Fini la cocaïne et les drogues jugées « mainstream » : Mike Tyson n’a plus d’yeux que pour le venin de crapaud. Une substance à l’origine de son retour en forme selon lui, mais qui n’en reste pas moins risquée !

Fight Mike Tyson Multisports

En direct : toute l'actu NBA