NBA – Une star avoue : « Sans Steph Curry, je ne serais même pas dans la ligue »

La superstar NBA des Golden State Warriors, Stephen Curry, réalise un début de saison moins aérien qu'on ne pourrait le croire
NBA (DR)

Meilleur shooteur de tous les temps dans la grande ligue, Stephen Curry a changé beaucoup de choses dans le basket moderne. Il a également ouvert la voie pour certains joueurs… L’un d’entre eux lui a rendu hommage récemment, expliquant qu’il n’en serait pas là sans lui.

Publicité

Il y a encore dix ans, nombreux étaient ceux qui doutaient du potentiel de Stephen Curry. Trop axé sur le shoot, sujet aux blessures… Aujourd’hui, on est bien loin de tout cela, le Warrior étant considéré comme l’un des meilleurs joueurs de l’histoire ! Histoire de marquer le coup, il en a profité pour s’emparer du record de tirs à trois points réussis en saison régulière (2977 actuellement), il y a peu. Il a dépassé Ray Allen, qui a pourtant mis 500 matchs de plus pour atteindre son total !

Publicité

Fred VanVleet rend hommage à l’impact de Stephen Curry

Un exploit majeur, pas seulement pour lui mais aussi pour le basket-ball en général. En effet, là où ce sport fut dominé pendant des décennies par des intérieurs, le Chef a lui montré depuis dix ans que l’on pouvait remporter un titre en étant uniquement mené par un guard. En plus de révolutionner la hiérarchie des postes, il l’a également fait pour le jeu, en démocratisant le tir extérieur parfois à outrance.



De ce fait, on peut voir aujourd’hui des Trae Young, Damian Lillard ou encore des Luka Doncic tenter des wagons de shoots longue distance par match, en grande partie grâce à lui. Champion 2019 avec les Raptors contre Golden State, Fred VanVleeet fait aussi partie de cette catégorie de joueurs (Troisième de la ligue au nombre de tirs primés réussi par match en 2021-22, derrière Curry et Buddy Hield). Interrogé par le Toronto Sun, le meneur s’est montré cash : sans le n°30 pour ouvrir la voie, il ne serait certainement arrivé aussi loin.

Publicité

Il m’a permis d’être en NBA avant tout, le tir à trois points étant ce qu’il est aujourd’hui, je ne suis pas sûr que ma carrière serait la même si je n’avais pas été autorisé à prendre les tirs à trois points que j’ai le droit de prendre et à travailler mon jeu de cette façon, d’être en mesure de développer mon jeu de la sorte. Je ne serais peut-être même pas en NBA.

Un sacré hommage de la part de FVV, qui montre à quel point l’arrivée du Dub fut déterminante pour toute une génération. Là encore, Baby Face a fait beaucoup pour rendre la ligue plus accessible aux physiques moins « NBA-type », à savoir des meneurs un peu plus petits et pas forcément ultra-athlétiques. Changer le balle orange à ce point outre-Atlantique n’est pas donné à tout le monde, et on n’est pas près de l’oublier pour cela.

Publicité

Fred VanVleet en est conscient, il ne serait peut-être jamais passé pro sans l’influence de Stephen Curry. On en connaît quelques-uns qui sont heureux d’être arrivés après le shooteur dans la ligue… et d’autres doivent sérieusement regrette d’avoir été là quelques années trop tôt !

Déclarations Golden State Warriors NBA 24/24 Stephen Curry Toronto Raptors

Toute l'actu NBA