Publicité

UFC – Accusé d’avoir frappé sa femme, le verdict tombe pour Jon Jones !

Jon Jones humilié : « Dieu n'a rien à voir avec le fait que tu frappes ta femme »
@jonnybones

Encore une fois plongé dans une sombre affaire judiciaire, Jon Jones comparaissait devant les juges ces derniers jours, après une plainte déposée par sa femme pour violences conjugales. L’ancien champion UFC connait désormais sa sentence !

Publicité

Son actualité aurait pu se retrouver à nouveau gouvernée par l’aspect sportif. C’est en tout cas ce qui semblait se dessiner il y a encore quelques semaines. Plus aperçu sur le circuit professionnel depuis février 2020, et une victoire face à Dominick Reyes, Jon Jones devait effectuer son retour via un match de grappling le 9 décembre. Au final, il n’a donné aucune nouvelle à son adversaire, Jake Hager, devra donc encore patienter pour faire sa reprise.

Pour sa défense, Bones avait bien d’autres chats à fouetter ces derniers jours. Ses frasques privées ont peut-être une nouvelle fois desservi sa carrière. Les démons de l’ancien champion des poids mi-lourds l’ont en effet rattrapé il y a quelques semaines, tandis qu’il célébrait l’entrée de son combat face à Alexander Gustafsson au Hall of Fame UFC. Une soirée durant laquelle il aurait été auteur de violences conjugales selon la plainte de sa compagne.

Publicité

Jon Jones évite le pire judiciairement

Souvent interpelé sur ce sujet depuis les prétendus événements, Jones a toujours nié avoir porté la main sur sa fiancée. Le déroulé de son procès, qui se tenait il y a quelques jours à Las Vegas, était donc attendu de pied ferme. BJ Penn.com s’est chargé de le rapporter dans ses colonnes, tout comme le verdict prononcé dans cette affaire controversée. Et celui-ci a certainement soulagé le combattant américain !



L’ancien champion UFC des poids mi-lourds Jon Jones a vu les poursuites dont il faisait l’objet pour violence conjugale être levées le 14 décembre, après qu’il a trouvé un accord avec le procureur dans le Nevada.

Il semblerait donc que les juges se soient montrés cléments envers Jonny, lui qui s’est vu proposer un deal pour éviter de plus lourdes sanctions.

Publicité




Cette clôture de dossier ne s’est cependant pas faite sans que la star d’Albuquerque n’accepte quelques contreparties. Jones aurait en effet avoué avoir commis d’autres actes qui lui étaient reprochés, et accepté de compenser financièrement la victime.

Ayant plaidé coupable après avoir été accusé de destruction de bien et avoir promis « d’éviter les ennuis » à l’avenir, Jones a été obligé à payer 750$ de restitution à la victime, ainsi qu’à obtenir un suivi psychologique pour la gestion de sa colère, d’après les documents rédigés par la cour du Comté de Clark.

Quels que soient les termes exacts de cet accord, les nombreux détracteurs de Bones ne devraient pas accueillir avec joie cette sentence. Ses fans, eux, peuvent désormais rêver d’un retour dans l’octogone UFC, pour pourquoi pas affronter le vainqueur du prochain duel entre Ciryl Gane et Francis Ngannou !

Publicité

Une fois encore, Jon Jones échappe donc à de plus lourdes sanctions après de nouveaux écarts de conduite loin de la cage. Si le verdict risque de faire débat, souhaitons que cette apparition devant les juges soit la dernière pour Bones !

Fight Jon Jones Multisports UFC

En direct : toute l'actu NBA