Publicité

NBA – « Il a raison, je suis le MVP »

L'intérieur star des Golden State Warriors, Draymond Green, a ridiculisé la superstar NBA des Brooklyn Nets, Kevin Durant, pour sa récente photo virale
NBA (DR)

Les stars de la grande ligue ne manquent souvent pas d’égo, et certainement pas de confiance en soi. Récemment, un poids lourd de l’Ouest a déclaré candidat solide au MVP par un coach adverse… loin de réfuter cela, le joueur s’est montré tout à fait d’accord avec lui !

Publicité

Comme si souvent, l’apport de Draymond Green va bien au-delà de ses statistiques, notamment en attaque. Certes, il n’a plus atteint la barre des 10 points de moyenne depuis 2017-18, ne tournant qu’à 8.3 unités par rencontre cette saison. Néanmoins, il y ajoute presque 8 rebonds et 8 passes et participe ainsi grandement au fabuleux exercice de Golden State, qui trône en tête de la ligue.

Pour certains, il faut donc le récompenser à sa juste valeur, et un coach de renom a carrément affirmé qu’il devait être dans la conversation du MVP. Une déclaration choc, et qui n’a évidemment pas échappé à l’intéressé ! Sans grande surprise, compte tenu de sa mentalité, il s’est bien gardé de se montrer en désaccord avec le tacticien. Interrogé par les médias, il a au contraire rajouté une couche en soutenant son dossier :

Publicité

Draymond Green pense être un candidat au MVP



Draymond Green sur Quin Snyder l’incluant dans la course au MVP :

« Je suis d’accord avec lui, et je pense que c’est quelqu’un qui voit le jeu pour ce qu’il est… Je ne pense pas que cela aurait pu être mieux expliqué… Les choses que je fais pour avoir un impact sur la victoire, je pense qu’il y a quelque chose à être dit pour cela. »

Publicité




On doute évidemment qu’il obtienne beaucoup de voix dans le décompte final, mais un fait est indiscutable : le Dancing Bear est vital à son équipe. Si les Warriors s’en sont sortis contre le Heat (115-108) malgré un Stephen Curry à 3/17 au tir, Green a lui fait le boulot. Seulement 5 points, mais aussi 8 rebonds, 13 passes et pas moins de 4 blocks : de quoi mettre les siens sur la voie du succès. La marque des grands !

Publicité

Pas sûr que Draymond Green soit énormément considéré au moment d’élire le MVP tant sa production au scoring y constitue un frein. Néanmoins, il a d’ores et déjà le respect et la reconnaissance de ses pairs, et c’est tout ce qu’il faut à un joueur comme lui.

En direct : toute l'actu NBA