Publicité

NBA – Un All-Star tacle subtilement Los Angeles !

Le Laker qu'on n'est pas prêt de revoir selon Vogel NBA
NBA (DR)

Marché parmi les plus importants et appréciés de la ligue, Los Angeles permet souvent à ses franchises d’obtenir les faveurs de gros noms du circuit lors de la free agency. Or, cette fois-ci, un All-Star a au contraire adressé un gros reproche dissimulé à la Cité des Anges !

Publicité

Le sujet revient lors de chaque intersaison, et provoque la légère rancœur de certaines fanbases. Que la NBA le veuille ou non, la taille et la notoriété des différents marchés qui possèdent une équipe jouent un rôle prépondérant dans le processus de recrutement des agents libres. Depuis des décennies, les franchises basées à New York ou Los Angeles en récoltent les fruits.

De par le cadre de vie et les opportunités business que ces dernières peuvent offrir, elles parviennent souvent à faire pencher la balance en leur faveur lorsqu’une star de la ligue hésite entre deux destinations. Les Lakers sont bien placés pour le savoir, eux qui ont par exemple pu attirer un gros poisson comme LeBron James grâce à cette donne durant l’été 2018.

Publicité

Bradley Beal fustige indirectement Los Angeles

En revanche, malgré tous les atouts que la Cité des Anges présente, certains inconvénients s’accompagnent aussi dans le fait d’y jouer. Le cas de Kyle Kuzma peut ainsi être cité, pour mettre en avant la pression et les grandes attentes qui découlent du fait d’y évoluer. Un aspect qu’a justement critiqué à demi-mot Bradley Beal, dans un récent entretien offert à Chase Hughes et NBC Sports.



Il est maintenant dans un environnement où il peut s’épanouir. Il peut respirer, se relaxer et se contenter de jouer. Il n’a plus à se soucier de toutes les choses extérieures, les distractions en tant que telles. Il ne fait que jouer.

Éloigné de l’atmosphère parfois toxique de L.A. depuis cet été, Kuzma revit sous les couleurs des Wizards.

Publicité




Il retrouve en effet un bon niveau de performance en matière de scoring (14.5 points par match), et affiche des career-highs au rebond (8.3), à la passe (2.9) et au contre (0.7). Il est d’ailleurs le premier à se réjouir de son nouveau visage, qu’il justifie lui aussi par son changement de paysage.

Je suis tout simplement dans une situation géniale ici, à Washington. Le coaching staff croit en moi, les joueurs croient en moi, et je prends du plaisir, honnêtement. Je prends beaucoup de plaisir.

Kuz n’est sans doute pas le seul membre de son équipe à tenir ce discours, puisque Montrezl Harrell et Kentavious Caldwell-Pope retrouvent eux aussi des couleurs dans la capitale américaine. De quoi se demander si un Russell Westbrook ne pourrait pas suivre la même trajectoire à l’avenir…

Publicité

En voyant Kyle Kuzma briller loin de Los Angeles, Bradley Beal s’interroge forcément sur les bienfaits de jouer à Los Angeles. Un certain coup dur pour les Lakers, qui ciblent l’arrière des Wizards depuis plusieurs années maintenant !

En direct : toute l'actu NBA