Publicité

NBA – Un colosse sans pitié : « C’est fini pour cette équipe, elle est cassée »

NBA Boston en déliquescence contre NY
NBA / Youtube

Certaines franchises n’y arrivent pas du tout cette saison, malgré les grosses ambitions affichées cet été. C’est notamment le cas d’une escouade mythique de la conférence Est qui est au fond du trou, actuellement. Un ex-intérieur ne s’est d’ailleurs pas montré tendre envers eux, récemment.

Publicité

À New York, on a bien évidemment fêté l’immense carton d’Evan Fournier lors de la victoire face aux Celtics (108-105). Or, du côté des Bostoniens, c’était plutôt la soupe à la grimace qui était au menu. Pas seulement parce qu’ils se sont fait pilonner par un ancien de la maison, mais aussi et surtout parce qu’ils avaient dominé la rencontre de la tête et des épaules pendant longtemps. Ils comptaient même 25 points d’avance… avant que R.J. Barrett ne plante le shoot de la gagne au buzzer.

Un crève-cœur pour la franchise mythique, qui n’y est pas cette saison avec seulement 18 victoires pour 21 défaites (11ᵉ de la conférence Est). Du côté les observateurs, on commence déjà à baisser les bras en ce qui les concerne. Ancien de la maison, Kendrick Perkins n’en peut plus, en tout cas… De passage sur la chaîne locale de NBC, l’ex-pivot n’a pas déménagé les verts et Blancs avec une sortie fracassante :

Publicité

Kendrick Perkins sans pitié avec Boston



Quand on regarde cette équipe des Celtics en ce moment, je pense que le mot qui les décrit le mieux est « cassé ». Quand les Knicks ont fait cette remontée dans le troisième quart-temps, je me suis dit « une fois qu’ils auront réduit la marque à sept points au quatrième quart-temps, ce sera fini ». Et j’avais raison. Les Celtics ont du talent, mais pas de discipline. C’est fini pour eux.

Publicité




Dans les faits, difficile de contredire le champion 2008. Boston est l’équipe qui a vendangé le plus de matchs avec 15 points d’avance cette année, preuve que Tatum & co. ne savent pas gérer un score favorable contre qui que ce soit. Ce n’est d’ailleurs pas qu’un mauvais signe pour les joueurs, le coaching staff étant clairement à blâmer aussi. Arrivé cet été au poste d’entraîneur principal, Ime Udoka pourrait bien avoir à faire ses valises à l’issue de l’exercice… voire même avant.

Publicité

Kendrick Perkins, 2021-22 est déjà à jeter aux oubliettes pour les Celtics. Se tourner vers la prochaine campagne dès janvier serait cependant un gros aveu de faiblesse… Le Play-In doit désormais être l’objectif minimum, afin de ne pas vivre un énorme fiasco.

Boston Celtics Déclarations Kendrick Perkins NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA