Publicité

NBA – La décla cash de Donovan Mitchell en l’absence de Rudy Gobert

NBA Mitchell cash sur le niveau du Jazz
NBA (DR)

Pourtant favorite, Utah a chuté de manière assez honteuse contre les Pistons. Après la rencontre, Donovan Mitchell n’y est pas allé de main morte avec les siens, en douchant les espoirs à leur égard… Espérons cependant que cela n’aille pas aussi loin pour eux.

Publicité

Troisième de la conférence Ouest (28 victoires pour 13 défaites), le Jazz avait réussi à éviter les défaites un peu stupides jusqu’à présent. Malheureusement, ça n’a pas manqué d’arriver face à Detroit… Opposés à une formation du Michigan pourtant au fond du seau (9-30, 14ᵉ à l’Est), les Mormons se sont sacrément plantés en s’inclinant 126-116. Absent pour cause de protocole sanitaire, Rudy Gobert n’a pu que réagir à la déroute des siens.

La déception était logiquement grande parmi les hommes de Quin Snyder, qui avait du mal à y croire après le coup de sifflet final. Auteur de 31 points, mais avec le pire différentiel de son équipe sur le parquet (-22), Donovan Mitchell a tenu à endosser une partie de la responsabilité après le match. L’arrière a cependant lâché une phrase choc sur son équipe, qui ne va pas manquer de faire parler :

Publicité

Donovan Mitchell sur Utah : « On n’est pas des candidats au titre »

Donovan Mitchell : « Nous nous leurrons en disant que nous voulons gagner un titre, en ayant des performances comme ce soir. On n’est pas des candidats au titre comme ça ».



Voilà des mots qui ne vont pas correspondre aux ambitions du pivot français… Plus globalement, il reste difficile d’évaluer correctement le statut d’Utah. Meilleur bilan de saison régulière l’an passé, Rudy & co. avaient pourtant chuté dès le second tour des playoffs, face aux Clippers. Et si de gros noms tels que Shaquille O’Neal ou Steve Kerr croient beaucoup à leur potentiel, il faudra attendre la post-season pour savoir ce qu’ils valent vraiment.

Publicité




D’ici là cependant, il y a encore plus d’une quarantaine de matchs à disputer pour eux. Le Jazz doit d’ailleurs se préparer à un très gros enchaînement de rencontres fin du mois de janvier : Golden State, deux fois Phoenix puis Memphis. Ces derniers notamment sont sur les trousses de la troupe de coach Snyder, avec seulement une demi-victoire de retard sur eux. Il va donc falloir faire au mieux afin de ne pas chuter hors du podium.

Publicité

Rien de bien grave pour le Jazz, mais perdre ce genre de face-à-face n’est pas des plus rassurant non plus. À eux de se remettre en selle dès le prochain match face aux Cavs, toujours sans Rudy Gobert évidemment.

En direct : toute l'actu NBA