Publicité

NBA – « Les titres gagnés par Jordan étaient faciles, il n’y avait personne d’autre »

NBA Jordan n'effrayait pas Magic et Bird
NBA (DR)

Six titres en carrière, c’est un sacré accomplissement signé Michael Jordan. Or, un ancien coach a choqué la planète basket à ce sujet, récemment. D’après l’ancien membre des Lakers, la difficulté d’obtenir les titres dans les années 90 était carrément minime !

Publicité

S’il y a bien un argument que les fans de Michael Jordan exploitent à fond dans le débat du GOAT, c’est celui des six bagues glanées au cours des années 90. Six titres étalés sur deux three-peat en huit ans, et un sentiment de domination absolument inouï avec ses Bulls. Nombreuses sont les grosses cylindrées de l’époque à s’être cassées les dents contre le n°23 et ses coéquipiers, renforçant un peu plus sa légende.

Et pourtant, certains estiment que cette performance en termes de palmarès est à relativiser. Grande même, si l’on devait se fier à Gary Viatti. Coach préparatif physique aux Lakers pendant plus de 30 saisons, il avait notamment été présent lors du Showtime californien dans les années 80. Et d’après lui, si His Airness a enchaîné les bagues les une après les autres, c’est parce que les seuls à pouvoir l’en empêcher étaient déjà partis… ce qui lui rendait la tâche bien plus facile !

Publicité

Un ex-entraîneur sans pitié avec Michael Jordan

Quand Michael a eu sa première bague en 1991 et les cinq suivantes après, il n’y avait plus personne. Les Lakers étaient finis parce que Kareem avait pris sa retraite, et puis Magic est devenu séropositif en 1991. Il n’a donc plus été mis au défi par la grande équipe des Lakers, celle qui, parce que Kareem Abdul-Jabbar avait déjà pris sa retraite avant 1991, n’a pas fait partie de cette série, contre laquelle je ne sais pas ce qu’ils auraient fait. Ils avaient Bill Cartwright et Cliff Levingston ; je veux dire, qu’auraient-ils pu faire contre Kareem ?



Il n’a donc pas joué contre les Lakers, et les Celtics ont vieilli très, très vite. Bird, Parish et McHale ont tous vieilli en même temps, et les Celtics étaient finis. Il n’y avait pas de défi à relever, et les Pistons étaient finis, donc en fait, quand vous regardez les six bagues que les Bulls ont gagnées, ils n’ont joué contre personne, ils n’ont joué contre aucune des équipes championnes des années 80 comme les Lakers, les Sixers, les Celtics et les Pistons.

Publicité




Ces quatre équipes avaient toutes eu leur chance, et c’était fini. Je ne lui enlève rien, car il a fait ce qu’il devait faire. Il a dominé, mais le match n’était pas le même, il était différent.

Ah ouais quand même, on ne l’aurait pas tenté celle-là… Certes, Chi-Town a amassé les titres une fois que les Lakers et Celtics sont un peu rentrés dans le rang, mais dire qu’il n’y avait aucune concurrence semble osé. Surtout dans les années 90, que beaucoup jugent comme extrêmement compétitives…

Après, il existe aussi un fait indiscutable : rares sont les franchises à être allée plusieurs fois de suite en Finales, sur cette décennie. Hormis les Taureaux, il n’y a en fait que les Rockets d’Hakeem Olajuwon et le Jazz de Stockton et Malone à y être parvenus. Et Houston l’a fait en l’absence de MJ… Le fait qu’il n’ait jamais eu à disputer de Game 7 en Finales est aussi assez évocateur. Mais de là à dire qu’il n’y avait pas de compétition…

Publicité

Les bagues de Michael Jordan, « faciles » à obtenir ? C’est l’avis ultra-polémique du jour signé Gary Viatti. On en connaît un qui n’a pas digéré la défaite en 1991, du côté de la Cité des Anges…

Chicago Bulls Déclarations Michael Jordan NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA