Publicité

NBA – La malédiction à peine croyable qui frappe les Knicks

L'arrière français NBA des New York Knicks, Evan Fournier, pourrait prochainement faire l'objet de discussions de trade par sa franchise
NBA (DR)

Actifs cette semaine, les Knicks ont réussi un joli coup en récupérant Cam Reddish. Mais pour ce faire, ils ont dû sacrifier Kevin Knox, qui ne jouait plus depuis un long moment dans la Big Apple. Ce départ n’est presque pas surprenant, avec la malédiction qui perdure.

Publicité

Alors que les Knicks espèrent effectuer une grosse seconde partie de saison, la franchise a frappé fort en récupérant le jeune Cam Reddish. Un joueur dont le potentiel reste à exploiter, et qui pourrait faire quelques miracles dans la Big Apple, surtout avec RJ Barrett à ses côtés.

Mais avant de se projeter aussi loin, il faut savoir que les jeunes ont rarement la cote à New York. Car pour monter cet échange, le front office a glissé Kevin Knox dans la transaction, qui n’a jamais réussi à s’imposer depuis sa draft. Pire ? Il vient prolonger une terrible malédiction.

Publicité

La stat folle des Knicks depuis 1994, série en cours

En effet, et comme le rapporte le journaliste Fred Katz sur Twitter, Knox n’aura donc pas la chance d’avoir un nouveau deal avec les Knicks. C’est une mauvaise habitude pour cette équipe, puisqu’il faut remonter à 1994 pour trouver un choix du premier tour être prolongé par la franchise : beaucoup de mauvaises décisions dans le lot.



Les Knicks qui tradent Kevin Knox, 9ème choix de la draft 2018, veut dire que la malédiction Charlie Ward continue. Le dernier premier tour de draft des Knicks à obtenir un second contrat est Charlie Ward, qui a été drafté en 1994. Ça fait un moment.

Publicité




Entre les années où New York n’a pas eu de choix au premier tour, puis des erreurs du front office concernant le bon jeune, et voilà comment on en arrive à une telle malédiction. Frank Ntilikina est directement concerné, lui qui est parti l’été dernier vers Dallas, sans prolonger son bail.

Heureusement, tout ça va bientôt prendre fin. Il ne fait aucun doute que RJ Barrett sera prolongé en temps voulu par son équipe, lui qui enchaîne les grosses performances. Le Canadien ne déçoit pas et devrait être récompensé, mettant ainsi fin à cette folle disette.

Publicité

Les premiers tours de draft chez les Knicks ? On ne peut pas dire que ce soit une vraie réussite. Kevin Knox en est le dernier exemple, même si RJ Barrett va mettre fin à tout ça sous peu. Il était temps.

NBA 24/24 New York Knicks Stats, records

En direct : toute l'actu NBA