Publicité

UFC – Sale nouvelle pour Francis Ngannou

Francis Ngannou énervé dans l'octogone
RMC Sports (DR)

À une grosse semaine du combat que tout le monde attend, l’attention se rive forcément sur Ciryl Gane et Francis Ngannou. L’actualité du Camerounais reste néanmoins polluée par un autre dossier encombrant, dans lequel il a récemment reçu une regrettable update !

Publicité

Qui débutera 2022 avec un succès triomphant, et assoira sa domination sur la catégorie des poids lourds ? À cette question, Ciryl Gane et Francis Ngannou pensent tous deux connaitre la réponse. Opposés le 22 janvier dans ce qui s’apparente déjà au plus gros duel de l’année, et même de tous les temps selon certains, les deux champions de la division peaufinent actuellement les derniers détails de leur préparation avant le grand rendez-vous.

En parallèle de leur entrainement, ils répondent également à leurs dernières obligations médiatiques, de manière à promouvoir de la meilleure des manières ce main event de l’UFC 270. Ce jeudi, c’est à ESPN que le Predator a accordé une interview, dans laquelle il s’épanche sur plusieurs sujets le concernant. Parmi eux : sa situation contractuelle à l’UFC, dont il a récemment pu discuter avec Dana White… sans parvenir à de grandes avancées !

Publicité

Séparation actée entre l’UFC et Francis Ngannou ?



Francis Ngannou : Ça s’est plutôt bien passé. À ce moment-là, je n’étais pas énervé. Je suis allé le voir pour le saluer et on s’est souhaité de bonnes fêtes de fin d’année. Et je lui a fait part de ma frustration. Je lui ai dit que j’aimerais rester à l’UFC, mais je n’ai pas l’impression que l’UFC veuille que je reste. Je n’ai plus le sentiment d’avoir un promoteur. J’ai peut-être tort là-dessus, mais selon moi, je n’ai pas reçu le même traitement que d’autres combattants.

Force est de constater que le tant attendu entretien avec Dana White n’a pas permis de débloquer la situation de Francis Ngannou : une rupture de contrat à l’UFC semble donc devenir plus réelle que jamais… Un temps annoncé agent libre à l’issue du choc face à Ciryl Gane, le Predator pourrait en réalité devoir attendre décembre 2022 pour être libéré de son bail. Qu’importe, il a également annoncé qu’il n’entrera plus dans l’octogone sur cette période ! Preuve avec la suite de ses propos, ci-dessous.

Publicité




Je ne vais plus combattre pour 500.000 ou 600.000$. C’est terminé ! J’ai simplement accepté ce combat (contre Ciryl Gane) pour des raisons personnelles, et pour m’assurer que même si j’ai été traité injustement, je pourrai dire que j’ai disputé les 8 combats prévus par mon contrat.

Appâté par le gain, le Camerounais envisage notamment une reconversion dans la boxe, où l’attend déjà de pied ferme un cador des rings : Tyson Fury. Il ne ferme cependant toujours pas la porte à une collaboration avec l’UFC pour ce faire :

Francis Ngannou : Oui, je dois pouvoir boxer. On en discute avec l’UFC depuis près d’un an, et ils avaient l’air d’accord. Parce que j’aimerais toujours que l’UFC soit impliqué si je me lance dans la boxe. Mais maintenant, je ne suis pas sûr qu’ils veuillent. Je ne suis plus sûr de grand chose.

Publicité

La situation semble s’envenimer entre l’UFC et Francis Ngannou. C’est en tout cas le sentiment qui ressort des déclarations du Predator, dont la position reste fixe. Dana White devra donc à tout prix répondre à ses exigences pour le conserver !

Fight Francis Ngannou Multisports UFC

En direct : toute l'actu NBA