NBA – « C’est à cause de Westbrook que Kevin Durant n’arrête pas de me pourrir »

NBA Durant protecteur envers Westbrook ?
NBA (DR)

La relation entre Kevin Durant et les médias est tendue, c’est le moins que l’on puisse dire. Un homme en particulier se fait régulièrement dézinguer par le MVP 2014, mais pourquoi ? La victime du joueur de Brooklyn a récemment affirmé que cela était lié… à Russell Westbrook.

Publicité

S’il y a un journaliste que Kevin Durant ne peut pas encadrer ses derniers temps, c’est bien Skip Bayless. Très présent sur les réseaux sociaux comme sur la chaîne Fox Sports, l’analyste vétéran est pourtant un des plus fervents admirateurs du Slim Reaper depuis des années. Ce qui n’a pas empêché ce dernier de lui asséner une véritable gifle verbale, il y a quelques semaines !

Or, l’ancien d’ESPN ne perd jamais une occasion de parler de la NBA, même quand il s’agit de lui se faisant flinguer par une superstar. Lors de son nouveau podcast, il a ainsi révélé que les griefs de Durantula à son égard remonte déjà à une dizaine d’années. En fait, si l’ailier des Nets ne l’apprécie guère, c’est en grande partie à cause de ses critiques permanentes à l’encontre de Russell Westbrook, qui jouait alors avec lui au Thunder :

Publicité



Je sais que tu penses que tu as besoin de dire ça, de me dégommer. Mais tu sais que tu avais tort, Kevin Durant. Tu sais que j’ai raison sur ce point. Et j’ai été un peu blessé, et beaucoup offensé. Mais j’ai essayé de mettre ça sur le compte de « Il essaie juste d’être un bon coéquipier, de protéger et de défendre son pote, son petit frère qui prenait de plus en plus de tirs ». C’est à cause de ça qu’il continue de me pourrir, encore aujourd’hui.

Bayless sur Durant et Westbrook : « Il m’a fallu un garde du corps »

Publicité

Cette saison encore, Westbrook doit régulièrement subir les foudres de Bayless sur les plateaux télévisés, au moins autant que son coéquipier LeBron James aux Lakers. Nombreux sont ceux qui n’apprécient pas les sorties incessantes du journaliste, et Durant en ferait donc partie depuis des années, selon lui. Il va cependant encore plus loin en expliquant que lorsqu’il avait commencé à critiquer RW, il avait carrément dû engager du personnel pour se protéger :

En 2012, j’ai reçu des menaces de mort et j’ai pensé qu’elles étaient légitimes, alors je les ai transmises à la sécurité d’ESPN. Alors, comme nous étions sur le point de nous aventurer dans ma ville natale, Oklahoma City, ils ont dû m’engager un garde du corps, qui s’est avéré être un policier de Los Angeles dont la tâche principale était de servir et de protéger le chef de la police lorsqu’il sortait en public.

Publicité

Skip Bayless estime donc que ses commentaires sur Russell Westbrook ont mené l’antipathie de Kevin Durant à son égard. Sauf que l’ailier a clairement laissé comprendre qu’il ne prenait pas l’analyste au sérieux, ce pourquoi les critiques sur le niveau de jeu du Brodie n’ont pas du pesé bien lourd dans la balance.

En direct : toute l'actu NBA