NBA – « Il est la cible naturelle pour les Lakers et le Jazz ces prochains jours »

NBA LeBron meilleur pivot que Rudy ?
NBA (DR)

Tandis que la trade deadline du 10 février commence à gentiment approcher, les Lakers redoublent d’efforts sur le marché pour trouver un vrai deal qui les rapprocherait du statut de contender légitime. Et dans les couloirs de la ligue, un nom bien précis, également évoqué du côté de l’Utah, revient avec insistance…

Publicité

Faibles défensivement, trop souvent sur courant alternatif, en manque d’automatismes en attaque et trop souvent battus à plate couture par leurs adversaires, les Lakers cumulent les problèmes. La bonne nouvelle, c’est ce que le GM Pelinka et ses assistants du front office en sont bien conscients, et voilà déjà plusieurs semaines que les Angelinos remuent ciel et terre sur le marché.

A cause des énormes contrats du Big Three, les perspectives sont néanmoins plutôt bouchées, à tel point qu’Adrian Wojnarowski lui-même a prédit une deadline très calme du côté de la cité des anges. Les atouts les plus séduisants des pourpres et ors à ce stade ? Talen Horton-Tucker, Kendrick Nunn, et un premier tour de Draft 2027. Guère plus.

Publicité

Un scoreur prolifique de l’Est dans le collimateur des Lakers ?

Si rien ne garantit que ce package sera suffisant à attirer un joueur capable de contribuer positivement dans une équipe avec de telles ambitions, un nom est à surveiller de près : celui de Terrence Ross, actuellement à Orlando. C’est du moins ce qu’a révélé Marc Stein du New York Post, expliquant aussi que le Jazz apparait comme une franchise de prédilection pour l’arrière.



Terrence Ross et Gary Harris, les deux joueurs d’Orlando, sont des noms à surveiller en cette période. D’après des sources, le Magic devrait très probablement en trader au moins un, voire les deux avant la deadline du 10 février, en fonction des atouts de Draft que la franchise peut récupérer en retour. Plusieurs équipes voient Ross comme une cible naturelle pour les Lakers ou pour le Jazz – deux franchises dont on sait qu’elles cherchent un joueur d’aile doué en défense, mais qui manquent d’atouts de trade pour viser plus haut.

Publicité

Cette saison, dans une équipe d’Orlando qui ne joue rien d’autre que le tanking et qui est bonne dernière, T-Ross tourne à près de 12 points et 3 rebonds en 25 minutes sur le parquet de moyenne. A l’aise défensivement et déjà habitué à sortir du banc, l’ancien de Toronto a effectivement un profil qui pourrait convenir, à Los Angeles comme à Utah.

Publicité

Si les Lakers peinent pour l’instant à trouver des partenaires de trade, le salut pourrait bien venir Terrence Ross. A condition, bien sûr, d’enfin avoir un package qui satisfait le Magic…

Los Angeles Lakers NBA 24/24 Utah Jazz

En direct : toute l'actu NBA