NBA – Pourquoi le feuilleton John Wall n’avance pas, malgré l’intérêt d’une équipe

John Wall sur le banc des Rockets
NBA (DR)

Toujours bloqué chez les Rockets, John Wall espère un changement d’ici la deadline. C’est une possibilité, mais c’est hautement improbable au vu de la position du joueur. En effet, on sait pourquoi ce feuilleton n’avance pas, et disons que Wall ne fait pas tout pour partir non plus.

Publicité

Bien remis de ses blessures, John Wall espère effectuer ses débuts cette saison, que ce soit chez les Rockets ou ailleurs. Selon les derniers échos, le meneur n’aura pas la possibilité de jouer avec Houston, qui cherche plutôt à se débarrasser du joueur à l’heure actuelle. Le problème ? Le marché est relativement vide.

Aujourd’hui, une seule équipe a manifesté un intérêt pour recruter l’ancien Wizard, mais ça ne veut pas dire qu’un accord va être trouvé. Après tout, Wall doit toucher près de 47 millions l’an prochain, ce qui force les équipes à trouver d’autres solutions. De plus, le clan du joueur ne facilite pas la tâche.

Publicité

La tactique risquée de Rich Paul avec John Wall

En effet, si Wall tient vraiment à partir, il peut trouver une solution : un buyout. Il renonce à une partie de son salaire, et peut rejoindre le marché. Libre, il n’aura aucun mal à trouver une franchise pour la fin de saison, sauf que Rich Paul n’est pas fan de cette tactique, à l’instar de son client.



Dans une récente apparition, le journaliste Brian Windhorst confirme que Wall ne veut pas perdre d’argent sur son contrat, ce explique tout ça :

Une chose que Rich Paul a expliqué clairement, du moins pour le moment : John Wall ne veut pas renoncer à de l’argent.

Publicité

L’intéressé doit toucher environ 91 millions sur les deux prochaines saisons, ce qui explique cette approche. En attendant donc un dénouement, le meneur s’entraîne, loin des Rockets selon Marc J. Spears :

John est à Miami. Il s’entraîne là-bas. Il a demandé la permission aux Rockets de rester à Miami afin d’être proche de ses enfants et de se concentrer sur son entraînement.

Publicité

John Wall ne renoncera pas à son argent, ce qui veut dire qu’un retour sur les parquets prochainement est à exclure, à moins d’un miracle. L’été prochain ? C’est une autre histoire, puisqu’il ne restera qu’un an de contrat au meneur : à partir de là, tout est possible.

Houston Rockets John Wall NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA