NBA – Un ex-Laker lâche sa position anti-Ukraine et se ridiculise tout seul !

LeBron James et Joe Biden
NBA (DR) / LCC

Tandis que la guerre continue de faire rage en Europe de l’Est, les Etats-Unis ont fait savoir par l’intermédiaire de Joe Biden qu’ils allaient débloquer 33 milliards de dollars pour soutenir l’Ukraine. Une nouvelle qui a inspiré une réflexion cash à un ancien Laker… qui aurait peut-être du tourner 7 fois la langue dans sa bouche.

Publicité

Les jours, les semaines, les mois passent, et la guerre entre la Russie et l’Ukraine continue son funeste parcours. Si les premiers concernés sont bien évidemment les populations locales, qui vivent dans la peur et qui compte morts et blessés, ce conflit a des répercussions sur l’ensemble du globe, notamment en termes de coût de la vie et d’inflation. Sans surprise, les Etats-Unis sont évidemment frappés de plein fouet par ce phénomène, ce qui ne plait pas franchement à un ancien des Lakers.

Un ex-Laker dégomme la décision pro-Ukraine des USA… mais se foire

Robert Sacre, symbole malgré lui des dernières années très douloureuses du règne de Kobe Bryant, a ainsi fait savoir sur ses réseaux sociaux que les 33 milliards de dollars alloués par les USA à l’Ukraine pour aider l’effort de guerre ne sont pas à son goût. A la place, il a proposé une toute autre solution :

Publicité

Au lieu de donner 30 milliards de dollars à l’Ukraine pour la guerre, pourquoi ne donne-t-on pas un million de dollars à chaque Américain pour survivre à cette inflation ?



Une proposition bien axée « America First », que Donald Trump n’aurait pas reniée, mais qui rencontre un problème majeur : le niveau de Robert Sacre en mathématiques.

Publicité

329.5 millions de gens multiplié par 1 million = 329.5 milliards… 🤷‍♂️

A l’évidence, l’ancien big man des Lakers a confondu millions et milliards, ce qui donne un calcul totalement incohérent. Sans grande surprise, les réseaux se sont empressés de se moquer de celui qui n’a passé que 4 ans en NBA (entre 2012 et 2016, tous aux Lakers), et qui aurait peut-être mieux fait de se relire à de multiples reprises avant d’appuyer sur le bouton « envoyer »…

Publicité

Pas franchement resté dans les mémoires à Los Angeles, du moins pas pour les bonnes raisons, Robert Sacre ne devrait pas non plus remporter un concours de mathématicien prochainement. Fort heureusement, l’ex big man a récemment intégré le front office d’une franchise en ligue canadienne. Sans trop parler chiffres, espérons-le.

Los Angeles Lakers NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA