NBA – « Il est la dernière personne dont les Lakers ont besoin »

L’improbable retour aux Lakers !
NBA (DR)

Toujours à la recherche d’un coach, les Lakers sont notamment reliés à un candidat en particulier. Mais s’agit-il d’un bon fit, ou bien d’une fausse bonne idée ? Un célèbre analyste a en tout cas exprimé de sérieux doutes sur le sujet.

Publicité

Plus d’un mois après avoir renvoyé Frank Vogel, à la tête de l’effectif pendant trois saisons, les Lakers sont toujours sans entraîneur. Il faut dire que le job en question n’est pas une partie de plaisir, compte tenu des attentes extrêmement élevées. Certaines cibles de la franchise n’ont donc pas montré beaucoup d’enthousiasme, et cette dernière a subi un nouveau vilain coup dur sur le marché, récemment. Voilà qui n’arrange pas ses affaires…

Parmi les candidats restants, il reste cependant aussi Mark Jackson, grand favori de LeBron James pour devenir le nouveau chef d’orchestre californien. Cependant, les rumeurs indiquent que les dirigeants ne seraient pas forcément convaincus, et Skip Bayless ne s’en est guère montré étonné. En effet, s’il affirme que le commentateur pour ESPN est tout à fait crédible, l’analyste de Fox Sports ne pense pas qu’il soit le profil recherché dans la Cité des Anges :

Publicité

Mark Jackson incompatible avec les besoins des Lakers ?



J’adore Mark Jackson en tant qu’entraîneur, mais je pense qu’il serait une recrue cauchemardesque pour les Los Angeles Lakers… Mark Jackson est de la vieille école, c’est le dernier dont ils auraient besoin. Il est son propre homme, avec une mentalité « on fait à ma façon ou je m’en vais ». Il a été pris en grippe par la direction des Warriors parce qu’il leur a dit, « laissez-moi tranquille ». Ils avaient des problèmes répétés parce qu’il leur disait de travailler de leur côté, et lui du sien.

Publicité

Vu la façon dont cette famille dysfonctionnelle que sont les Lakers fonctionne, ils ont besoin d’un coach marionnette. Jeanie Buss au sommet, Kurt Rambis et Phil Jackson à côté… il faut quelqu’un qui puisse travailler sans se plaindre sous la direction de Rambis et Jackson. C’est comme ça que ça se passe au sommet. C’est pourquoi ils ont d’abord visé les assistants coachs, ils sont plus facilement influençables.

C’est un fait, Jackson est connu pour être une forte tête qui n’apprécie guère qu’on marche sur ses platebandes, quitte à s’attirer les foudres de son front office. C’est ce qui lui a coûté son poste dans la Baie, Golden State en profitant pour enrôler Steve Kerr et démarrer sa dynastie. Or, avec des « conseillers spéciaux » qui aiment avoir la mainmise sur le jeu des Pourpres et Ors, pas sûr que l’intéressé voit ça d’un bon oeil… et la franchise n’a clairement pas envie d’avoir davantage de drama.

Publicité

Skip Bayless l’affirme de vive voix, Mark Jackson ne correspond en rien à ce dont les Lakers ont besoin actuellement. Reste à voir ce qui va se passer, mais on peut s’attendre à des étincelles si le tacticien atterrit quand même dans la Cité des Anges…

En direct : toute l'actu NBA