NBA – « Stephen Curry n’a rien d’un joueur spécial »

Steph Curry abattu sur le banc des Warriors
NBA (DR)

Stephen Curry est déjà une légende de la balle orange, alors qu’il a encore quelques années devant lui. Or, un célèbre analyste a choqué tout le monde récemment, affirmant qu’il n’était pas un joueur hors du commun à son poste ! Il lui manquerait notamment deux éléments clés.

Publicité

Il est indubitable que Stephen Curry est l’un des plus grands meneurs de l’histoire, quand on jette un coup d’oeil sur ce qu’il a accompli jusqu’à présent. Triple champion NBA, double MVP de saison régulière et double meilleur scoreur, le joueur des Warriors est également le meilleur shooteur à avoir jamais foulé un parquet de la grande ligue. Ajoutez à cela le fait qu’il a révolutionné l’utilisation du trois points au cours de la dernière décennie, et vous obtenez un CV absolument faramineux.

Du coup, certains observateurs n’hésitent pas à le considérer comme le n°2 all-time à son poste, derrière la légende Magic Johnson. Une affirmation qui n’est cependant pas du goût de tous, à commencer par Skip Bayless qui présente de sérieux doutes sur la question. L’analyste de Fox Sports a abordé le sujet durant l’émission Undisputed, expliquant que selon lui, il manquait au Dub une caractéristique fondamentale à la mène pour ça. L’occasion aussi pour lui de placer une première phrase choc :

Publicité

Skip Bayless lâche un avis controversé sur Stephen Curry



Je reconnais que c’est un shooteur spécial, parce que je n’ai jamais rien vu de tel. Mais un joueur spécial ? Je ne peux pas du tout dire ça, parce que je dois en voir plus. Est-il le deuxième meilleur meneur de jeu de l’histoire ? Cela implique des qualités de passeur, à moins que vous ne me disiez qu’il n’est qu’un meneur de jeu qui shoote d’abord. Il n’est pas un meilleur passeur que Chris Paul ou John Stockton, même s’il manie bien le ballon, il n’est pas aussi bon qu’eux à la passe.

Publicité

C’est un fait statistique, la distribution n’a jamais été la priorité du Chef. Ses 6.5 offrandes de moyenne en carrière ne sont pas déshonorantes, mais on reste à des années-lumières des meilleurs all-time, et pas seulement à son poste. En plus de ça, cela fait maintenant quelques années que c’est Draymond Green qui officie comme passeur n°1 des Californiens, laissant à Curry tout le loisir de s’éclater au scoring.

Enfin, dernier point abordé par Bayless, le palmarès individuel du natif d’Akron en playoffs. En effet, ce dernier est régulièrement pointé du doigt par ses détracteurs et le journaliste n’a pas dérogé à la règle :

Son héritage en post-season n’est pas franchement très impressionnant, je rappelle qu’il n’a pas gagné le moindre MVP des Finales. Et puis, je ne peux pas pardonner à Steph cette fin de saison 2015-16. Il a emballé et offert le titre à LeBron James et aux Cavaliers à lui seul.

Publicité

Cette histoire de MVP des Finales va longtemps hanter Stephen Curry, d’autant qu’il aurait dû l’être à la place d’Andre Iguodala en 2015. En revanche, dire qu’il ne s’agit pas d’un joueur spécial reste extrêmement osé, car il a bien d’autres accomplissements à son actif.

En direct : toute l'actu NBA