NBA – Éliminés, les Sixers s’en prennent salement à Ben Simmons

La superstar NBA des Philadelphia 76ers, Joel Embiid, est revenu de manière surprenante sur son duo avec Ben Simmons, désormais joueur des Brooklyn Nets
NBA (DR) / Brooklyn Nets (DR)

Malgré leurs échecs respectifs, les 76ers et Ben Simmons n’ont de cesse de s’invectiver par médias interposés ces derniers jours. Dernièrement, c’est Doc Rivers qui s’est attaqué à son ancien meneur au moment d’expliquer la déconvenue de son équipe !

Publicité

Même en NBA, il existe des ruptures plus agréables que d’autres, qui s’effectuent dans la bonne humeur et qui voient les deux partis rester en bons termes. Cela n’a en revanche pas du tout été le cas entre Ben Simmons et les 76ers. Frustrés par le comportement de l’Australien envers eux ces derniers mois, les membres de la franchise le lui font payer à travers leurs déclarations.

Tout d’abord, c’est bien entendu Joel Embiid qui s’est chargé de l’annihiler à sa manière. Entre réaction virale et immédiate à son trade, et tacles des deux pieds décollés en conférence de presse, le pivot camerounais n’a clairement pas épargné son ancien partenaire de crime. Doc Rivers lui a bien emboité le pas ces dernières heures en fracassant à son tour le meneur.

Publicité

L’élimination des 76ers due… à Ben Simmons ?!

Sans Simmons, et avec James Harden dans leurs rangs, les Sixers ont connu un parcours similaire à celui de l’an dernier, qui avait valu tant de critiques à Big Ben. Éliminés dès les demi-finales de conférence, ils n’ont bien entendu pas atteint leurs objectifs de la saison, et ont dès lors dû trouver un bouc-émissaire. Sans honte, Doc Rivers a ainsi rejeté la faute sur son ancien protégé !



On a eu beaucoup de distractions cette année. Vraiment beaucoup. Et en y réfléchissant, je pense que personne ne croyait qu’on finirait avec le bilan qui a été le nôtre malgré le fait qu’on n’a pas eu notre 2ème meilleur joueur pendant une bonne partie de la saison. Donc j’aime à penser qu’on a fait un sacré travail pour en arriver là. Ensuite, on a récupéré James, et on voulait voir si on aurait assez de temps pour faire en sorte que ça fonctionne. Clairement, on n’en a pas eu assez.

Publicité

Autrement dit, Simmons aurait plombé la première partie de saison de Philadelphie avec son absence, et serait parti trop tard au goût de son coach pour que ce dernier puisse monter un collectif assez solide pour les playoffs. Si la première partie de ce raisonnement peut s’entendre, impossible d’en dire autant de la seconde. Ce n’est en effet pas Ben 10 qui a choisi de quitter la franchise à quelques heures de la trade deadline.

Bien entendu, le Doc a tout intérêt à ne pas s’accaparer les responsabilités de cet échec, lui qui semble vraiment très déterminé à conserver son poste cet été. Néanmoins, pointer en parallèle du doigt Simmons n’était sans doute pas le move le plus classe à effectuer. Décidément, les retrouvailles entre le triple All-Star et son ancienne équipe s’annoncent de plus en plus électriques !

Publicité

La colère envers Ben Simmons reste bien présente du côté de Philadelphie, où Doc Rivers l’a une nouvelle fois chargé. Cette fois-ci en revanche, le reproche de l’entraineur des 76ers parait à moitié bancal.

En direct : toute l'actu NBA