NBA – « Gobert n’ira ni aux Warriors ni aux Mavs, il ira là-bas s’il part »

NBA Gobert trash-talké par les Mavs
NBA (DR)

Quelques semaines après l’élimination du Jazz dès le premier tour des playoffs, l’avenir de Rudy Gobert à Salt Lake City est toujours en suspens. Et alors que les rumeurs continuent de fleurir, il semblerait qu’une tendance se dégage dans l’éventualité d’un trade du joueur tricolore…

Publicité

Rudy Gobert portera-t-il à nouveau le maillot du Jazz sur ses épaules ? Rien n’est moins sûr. Un grand coup de balai se prépare dans l’Utah, et il est possible que le Français en fasse les frais afin que la franchise se focalise sur une reconstruction autour de Donovan Mitchell. Dans tous les cas, difficile d’imaginer le fameux duo ne pas être éparpillé façon puzzle dans les semaines à venir. Une grande question demeure : si le Français venait à faire ses valises, où atterrirait-il ?

Voilà plusieurs semaines, pour ne pas dire plusieurs mois, que le grand intérêt suscité par Gobert à travers la ligue ne fait aucun doute. Les bruits de couloirs les plus insistants évoquaient un intérêt des Warriors ou encore des Mavericks, à la recherche d’un big man dominant pour compléter au mieux leur roster autour de Luka Doncic. Néanmoins, et à la surprise générale, cette piste a pris un gros coup de froid.

Publicité

Pourquoi ? D’après Jason Shepherd, qui couvre le Jazz, la franchise ne souhaite tout simplement pas envoyer son big man All-Star chez un concurrent de l’Ouest :

La nouvelle selon laquelle les Mavs ne pourchassent pas Gobert est probablement liée au fait que le Jazz ne veut pas le trader à une équipe de la conférence Ouest. S’il est transféré, ce sera à l’Est.



Rudy Gobert à l’Est, oui mais où ?

Par la force des choses, un trade du tricolore, s’il doit avoir lieu, porterait donc probablement sur une franchise de l’Est. Reste à savoir laquelle. Parmi les 15 prétendants possibles, les choix les plus logiques et les plus évoqués par les insiders semblent ceux de Toronto et d’Atlanta.

Publicité

Malgré les bonnes performances de l’athlétique Chris Boucher, les Raptors ont besoin de davantage de dissuasion et de puissance dans la peinture aux côtés de Pascal Siakam. Leur saison compliquée témoigne d’un besoin de renouveau, et nombreux sont les journalistes qui ont relayé l’intérêt de l’équipe canadienne pour Gobert. Il faudrait toutefois proposer un juteux package, et il n’est pas certain que trouver un terrain d’entente soit aisé…

Concernant les Hawks, l’idée semble là aussi excellente sur le papier. Au sortir d’une campagne ratée, Trae Young ne dirait sûrement pas non à l’arrivée de Rudy, qui serait un partenaire de alley-oop privilégié et qui viendrait surtout solidifier une défense qui en a grand besoin. La franchise de Géorgie possède également plusieurs jeunes joueurs à potentiel et des picks de draft, qui pourraient faire saliver le Jazz en cas de négociation. Affaire à suivre, donc.

Publicité

Si Rudy Gobert doit quitter le Jazz cet été, il semblerait bel et bien que ce soit pour rallier la conférence Ouest. Un vrai compliment de la part d’Utah, qui considère que son joueur est trop fort pour l’envoyer renforcer un concurrent direct.

En direct : toute l'actu NBA