UFC – Francis Ngannou prêt à changer de ligue ? Une organisation veut frapper fort !

Francis Ngannou tout sourire
BT Sports (DR)

D’ici quelques mois, Francis Ngannou sera libéré de son contrat avec l’UFC, et il pourra négocier un énorme salaire avec toutes les autres organisations de la planète. Les prétendants pour l’accueillir commencent d’ailleurs à placer leurs billes, avec des propositions particulièrement alléchantes.

Publicité

Francis Ngannou est toujours dans une impasse, lui qui approche dangereusement de la fin de son contrat avec l’UFC. En effet, s’il ne trouve pas un accord avec Dana White dans les prochains mois, il deviendra l’agent libre le plus convoité de tous les temps au premier janvier 2023… Et cette date n’est pas anodine, puisqu’elle devrait correspondre à son retour de blessure, lui qui vient d’être opéré des ligaments croisés.

Difficile de savoir où en sont les négociations, mais aux dernières nouvelles, un point important bloquait entre les deux partis : le Predator voudrait se frotter à Tyson Fury dans un combat hybride à mi-chemin entre la boxe et le MMA, mais Dana White ne comprendrait pas l’utilité d’un tel évènement. Mais ce n’est pas tout, puisque le champion poids lourds voudrait un salaire à la hauteur de son talent et la mise en place d’un système d’assurance pour tous les combattants.

Publicité

Francis Ngannou dragué par le patron de la PFL avec un gros chèque !

Si la situation ne se décante pas entre le champion et son employeur, le Camerounais devrait avoir l’embarras du choix quant à sa prochaine destination. Car si le combat face à Tyson Fury semble être une évidence, il devra bien revenir à une carrière plus classique par la suite. Et visiblement, le patron de la PFL Ray Sefo rêverait de pouvoir s’assoir à la table des négociations avec le Predator.



Évidemment, je suis 100% intéressé à l’idée de négocier avec Francis Ngannou. Vous savez que c’est mon coéquipier d’entrainement dans notre salle Xtreme Couture. Quand il deviendra agent libre et qu’il sera libre de parler avec toutes les organisations, nous allons parler business. Notre nouveau format de pay-per-view à 50/50 va attirer plusieurs gros noms je pense. C’est la clé des négociations.

Publicité

Francis Ngannou et Ray Sefo se connaissent visiblement bien, ce qui pourrait faciliter d’éventuelles négociations ! Et si la Professional Fighters League n’est pas l’organisation la plus cotée ou la plus talentueuse, elle est peut-être celle qui paye le mieux ses combattants, ce qui est un argument de poids pour convaincre un agent libre aussi convoité que le Predator.

En effet, à partir de 2023, la PFL organisera deux gros pay-per-views annuels, et les deux ou trois plus gros noms sur la carte se partageront 50% des revenus générés par les ventes télés, mais aussi par la billetterie de l’évènement. Concrètement, en une seule soirée, le Predator pourrait empocher plusieurs millions, une somme qu’il n’a jamais atteinte à l’UFC !

Publicité

À l’approche de la fin de son contrat, l’avenir de Francis Ngannou est encore particulièrement flou. En fait, la seule chose qui est certaine, c’est qu’il sera un homme particulièrement riche dans les années à venir. Reste à savoir quelle organisation va le payer à sa juste valeur.

Francis Ngannou Multisports UFC

Toute l'actu NBA