NBA – Catastrophique dans le Game 4, Draymond Green se fait allumer par sa mère !

NBA Draymond Green en pleine polémique
NBA (DR)

Si les Warriors sont ressortis vainqueurs du quatrième match, Draymond Green a une nouvelle fois été atroce. Et cette fois-ci, les critiques proviennent de son propre camp… Sa mère a en effet lâché un constat fracassant après la rencontre, qui en dit long sur les déboires du joueur.

Publicité

Bonne nouvelle pour Golden State, il ne va pas falloir réaliser un miracle puisque les hommes de la Baie sont revenus au score dans ces Finales, en s’imposant lors du Game 4 (107-97). Stephen Curry a notamment été légendaire, sortant le grand jeu pour repousser les assauts des Celtics. Derrière lui, Klay Thompson et Andrew Wiggins ont cumulé 35 points et 18 rebonds, et c’est tant mieux ainsi puisqu’une autre star de l’équipe a failli à la tâche.

Certes auteur de 9 rebonds et 8 passes décisives, Draymond Green a ainsi été une nouvelle fois pointé du doigt pour son rendement offensif. On n’attend pas de lui qu’il soit un scoreur, mais ses 2 points à 1/7 au tir sont juste affligeants. En plus de ça, son problème de fautes n’est toujours pas réglé… Tout cela inquiète sérieusement, y compris parmi les proches de l’intérieur. Sa mère a en effet dû réagir après la coup de sifflet final, face aux interrogations des fans :

Publicité

Draymond méconnaissable aux yeux de sa mère



S’il vous plaît, arrêtez de me demander ce qui ne va pas avec Dray… JE NE SAIS PAS ! Peut-être que c’est un CLONE ! Où est le Draymond qui nous a aidé à aller aussi loin !! Hmmmm je n’ai jamais vu ça non plus !

Quand votre propre mère dit ça de vous, c’est qu’il y a un sérieux problème. Tandis que sa femme s’emportait contre Celtics récemment, au point d’être réprimandée par Adam Silver en personne, Mary Gebers est quant à elle assez désemparée face à ce qu’elle voit de son rejeton. Et elle n’est pas la seule…

Publicité

En effet, la méforme du Dancing bear n’est évidemment pas passée inaperçue du côté de son coaching staff, au point où Steve Kerr l’a cloué sur le banc pendant la quasi-totalité du money time dans le Game 4. Un véritable camouflet pour un joueur de son calibre, et Dray n’a pas caché que la décision n’avait pas franchement été de son goût. Il a toutefois indiqué qu’il se pliait à la volonté de son tacticien, le collectif restant le plus important à ses yeux :

Je n’ai jamais été ravi de sortir du jeu à sept minutes de la fin du quatrième quart-temps dans un match qu’il faut absolument gagner. Je ne vais pas m’asseoir ici et agir comme si j’étais ravi. Je suis un compétiteur. Mais, à la fin de la journée, si c’est ce que pense l’entraîneur, alors je dois faire avec. J’ai dû garder la tête dans le jeu et chaque fois que j’y suis retourné, j’ai essayé de faire quelques bons jeux.

Publicité

Personne ne sait quel est le problème de Draymond Green actuellement, pas même sa mère. Si les Warriors s’en sont sortis sans lui dans le Game 4, mieux vaut se ressaisir sur le champ et éviter une nouvelle contre-performance dans la cinquième manche.

En direct : toute l'actu NBA