NBA – La punchline sauvage de Jordan sur Charles Barkley avant les Finales 1993 !

Charles Barkley et Michael Jordan n'ont pas la meilleure relation du monde depuis quelques années...
(DR)

Les double tenants du titre, face au meilleur bilan de la ligue et au MVP de la saison : l’affiche entre Bulls et Suns lors des Finales 1993 avait déjà tout du duel alléchant. Histoire de pimenter un peu les choses, Charles Barkley s’était assuré d’agacer Michael Jordan via la presse avant le début des hostilités. Et le GOAT n’avait pas manqué de répondre avec une punchline sauvage.

Publicité

On ne vous apprendra rien en rappelant que Charles Barkley fait partie des plus grands ayant jamais foulé les parquets NBA, sans avoir achevé sa carrière avec un titre à son palmarès. Il vous suffit d’observer de temps à autre les highlights de l’émission « Inside the NBA » sur TNT, où Shaquille O’Neal se moque souvent de cela, pour le savoir.L’année où Chuck s’est le plus rapproché d’une bague reste bien 1993. À l’époque, ses Suns et leur bilan de 62 victoires pour 20 défaites étaient parvenus non sans mal à accéder aux Finales, où ils retrouvaient des Bulls double champions en titre.

Un matchup de rêve pour la ligue et ses fans, qui comprenait également un duel XXL entre Barkley et Michael Jordan. L’intérieur venait alors de détrôner His Airness en tant que MVP de la saison ; un détail qui avait déjà de quoi suffire à surmotiver ce dernier. Mais un tel contexte tendu entre les deux stars ne contentait visiblement pas Sir Charles, qui avait trouvé une autre parade pour mettre son adversaire en rogne.

Publicité

D’après lui, en tant que leader de la saison régulière et titulaire du MVP de la ligue, sa franchise était « destinée à remporter les Finales, détrôner les Bulls et soulever le trophée Larry O’Brien ». Une certitude qu’il avait volontiers partagé aux journalistes, et à laquelle Jordan n’avait pas manqué de répondre suite au Game 1.

Michael Jordan : Il [Barkley] n’arrête pas de me répéter cette m*rde depuis qu’il est arrivé à Phoenix. On est autant destinés à gagner que lui. Je ne pense pas qu’un seul joueur qui se trouve dans la situation dans laquelle on est pense qu’il va perdre.

Avant d’ajouter une punchline sauvage et mémorable :



Michael Jordan : Mes coéquipiers et moi, on est là pour dire à Barkley que sa destinée, c’est de passer un long été à se demander ce qu’il aurait dû, ou pu, faire [contre nous].

Déjà ultra-confiant par nature, Jordan sortait alors d’un succès acquis avec 8 points d’avance, et venait de dominer Barkley (21 points) individuellement avec 31 points, 7 rebonds et 5 passes. Une précision qui a son importance pour expliquer la teneur de ses propos, et qui aurait également pu faire changer d’avis son grand rival sur cette confrontation.

Publicité

La suite des événements pouvait avoir le même effet. Vainqueurs de 3 des 4 premiers matchs, les Bulls semblaient promis à un Three-Peat qui leur tendait les bras. La victoire de Phoenix dans le Game 5, qui repoussait l’échéance plus que toute autre chose pour la plupart des observateurs, a malgré tout poussé Barkley à rééditer son discours dans le Chicago Tribune :

Charles Barkley : Je crois que c’est notre destin que de remporter un titre de champion. On croit à cela depuis le début de la saison. On s’en fichait d’être menés 3-1. Dieu souhaite que l’on remporte un titre de champion. Je lui ai directement parlé l’autre nuit.

Croyants ou non, force est de constater que le Chuckster faisait fausse route. Dans un Game 6 à Phoenix tendu jusque dans ses derniers instants, c’est aux Bulls que le destin a souri avec un shoot clutch de John Paxson à trois-points pour sceller la victoire. Comme toujours, c’est donc bien Michael Jordan qui est ressorti des Finales avec la couronne de laurier.

Publicité

Contrairement à ce qu’il affirmait, il semble que le destin de Charles Barkley à Phoenix et en NBA ne comprenait pas l’obtention d’un titre. Le mentionner dans la presse n’aura eu pour résultat que de décupler la volonté de le faire mentir chez Michael Jordan.

Charles Barkley Michael Jordan NBA 24/24 NBA Flashback

En direct : toute l'actu NBA