NBA – 2 gros scénarios de trade pour Evan Fournier !

Evan Fournier s'agace de l'attaque des Knicks
NBA (DR)

Auteur d’une saison en demi-teinte pour ses débuts aux Knicks, Evan Fournier pourrait ne pas faire de vieux os à Gotham. Deux destinations viennent d’être évoquées en cas d’échange du Français, et il y a de fortes pour que l’un de ces scénarios voit le jour.

Publicité

À peine plus de 14 points, 2 rebonds et 2 passes de moyenne : New York en attendait clairement plus d’Evan Fournier, pour sa première année. C’est d’autant plus certain que l’arrière a été grassement payé par la franchise (78 millions sur quatre ans) et que la production ne correspond guère à l’investissement, à l’instar de l’ensemble de l’effectif d’ailleurs. Du coup, les dirigeants pourraient bien se rattraper en coupant le cordon, dans les prochains jours.

En effet, NY veut revenir sur le devant de la scène et pour ce faire, il s’agit de récupérer une superstar dans un trade. Or, dans ces conditions, il y a de fortes chances pour que le Français soit sacrifié et envoyé ailleurs. Jesse Cinquini du site The Knicks Wall voit notamment le vice-champion olympique atterrir du côté du Jazz, étant donné que les deux franchises sont en discussion autour de Donovan Mitchell depuis un moment :

Publicité

San Antonio et Utah, plus grosses pistes pour Fournier ?

L’accord hypothétique enverrait Mitchell aux Knicks contre un paquet de quatre joueurs, dont Fournier, et six choix. Bien que Fournier soit loin d’être l’atout le plus intéressant pour Utah, il y a une raison importante pour laquelle il serait impliqué : le fit salarial. Les Knicks doivent envoyer un salaire presque égal à Utah pour conclure un échange autour de Mitchell. Par conséquent, l’un des plus gros contrats de New York (Fournier ou Randle) doit partir.



S’il coûte bien plus cher que ce qu’il a apporté sur les terrains en 2021-22, More Champagne représente l’avantage ironique de coûter beaucoup d’argent, ce qui permet à son front office de concentrer davantage leur offre pour Spida. Au lieu d’envoyer plusieurs petits salaires, leur contrepartie tournerait en majeure partie autour de l’ancien Bostonien. Chez les Mormons, il pourrait alors rapidement rebondir en tant que titulaire au poste 2, dans une équipe en reconstruction.

Publicité

Cependant, Salt Lake City n’est pas la seule alternative à envisager dans le cas du Tricolore. Comme l’ajoute Cinquini, une autre destination paraît très crédible : les Spurs. La franchise a l’habitude des joueurs français (Parker, Diaw, De Colo) et profiterait beaucoup des qualités de shoot du guard, Vavane affichant une meilleure productivité à trois points sur 100 possession que n’importe qui dans l’histoire des Texans. Surtout, il pourrait constituer un atout majeur en vue de la draft à venir :

Fournier a également du sens pour les Spurs en termes de direction qu’ils prennent. À l’instar de plusieurs autres organisations, San Antonio veut acquérir les services du talent générationnel Victor Wembanyama en 2022-23. Et Fournier n’est pas susceptible de nuire aux chances de l’équipe d’obtenir le premier choix même s’il obtient beaucoup de minutes et de tirs, grâce à son manque de compétences défensives. En outre, il a été titulaire dans de nombreuses équipes moyennes du Magic au début de sa carrière.

Publicité

Utah ou San Antonio, voilà les deux destinations les plus probables en cas de trade pour Evan Fournier. L’avenir du Français ne semble pas s’inscrire dans la Grosse Pomme, et on imagine qu’il a déjà préparé quelques valises, au cas où.

Evan Fournier Les Français (NBA) NBA 24/24 New York Knicks Transferts & rumeurs

En direct : toute l'actu NBA