NBA – « Ce joueur ? Il était tellement mauvais, partout où il allait c’était un cancer »

NBA Michael Jordan et Kobe Bryant
ABC (DR) / NBA (DR)

Certains athlètes ne sont juste pas faits pour a NBA, que ce soit à cause de leur niveau de jeu ou de leur personnalité. Un ancien All-Star a d’ailleurs salement balancé sur un ex-coéquipier récemment, révélant des détails assez terribles sur l’intéressé. Pas étonnant qu’il ait déçu à ce point…

Publicité

Ce n’est jamais simple d’assumer un statut de premier choix de draft, encore moins quand celui-ci ne correspond pas du tout à votre niveau. Kwame Brown en est l’exemple par excellence, lui qui est à ce jour l’un des pires choix de draft de tous les temps. Sélectionné en 2001 par les Wizards et leur GM, un certain Michael Jordan, il fut incapable d’assumer la pression autour de lui. C’est d’ailleurs un miracle qu’il ait tenu douze ans dans la ligue…

S’il a rapidement quitté Washington, il n’a jamais percé non plus autre part, y compris aux Lakers où il était un souffre-douleur de Kobe Bryant. La déception permanente qu’il engendrait l’a d’ailleurs très rapidement fait basculer, d’après Gilbert Arenas qui l’a côtoyé dans la capitale américaine. De passage sur Vlad TV il y a quelque temps, l’ex-meneur a ainsi affirmé que le pivot était un alcoolique notoire. Les mots de l’ancien All-Star sont forts :

Publicité

Gilbert Arenas balance salement sur Kwame Brown

Il a fini par aller à Golden State et a joué six matchs… il a juste été horrible. Ils n’ont pas fait les playoffs, ils étaient genre 13ème. Il est parti et d’un coup, ils étaient 6èmes de leur conférence. Partout où il est allé, c’était le cancer. Je peux être honnête maintenant, nous ne sommes pas amis. C’était un putain d’alcoolique, mec. C’était un ivrogne, c’est ce qu’était Kwame Brown.



Difficile de faire plus fracassant comme aveu… Clairement, les deux hommes ne sont pas du tout en bon termes, eux qui ont joué ensemble entre 2003 et 2005. Dès que l’occasion se présentait, Brown se tournait donc vers la bouteille, de quoi précipiter un peu plus sa carrière dans les abysses. L’agent zéro n’éprouve pour autant pas la moindre pitié à son égard, en rajoutant même une couche et l’enfonçant un peu plus :

Publicité

Quand il avait un mauvais match, il se saoulait. Même quand il avait un bon match, il était bourré. C’est comme ça qu’il faisait face à la vie… « Dès que je quitte l’entraînement, je suis ivre et je vais être ivre toute la journée ». Quand il s’en prend à tout le monde, on sent qu’il est ivre. Il ne peut pas se mettre devant cette caméra en étant sobre.

J’ai dû demander aux joueurs et aux entraîneurs : « Kwame Brown était-il si mauvais ? » Je me souviens que je parlais à quelqu’un l’autre jour et que nous parlions d’alcooliques. On m’a dit « l’un de tes anciens coéquipiers était alcoolique ». Je suis passé devant lui deux ou trois fois et ça sentait mauvais mauvais. C’était chaud parce qu’il n’avait personne. Alors il a bu. Il a fait un mauvais match et a bu encore plus. Et il avait toujours des mauvais matchs, donc il était toujours bourré.

Publicité

Gilbert Arenas n’a pas retenu ses coups sur Kwame Brown, qui va rester comme l’un des plus gros busts de l’histoire pendant encore longtemps. On regrettera également que ses déboires l’aient fait sombrer dans l’alcoolisme…

Déclarations Gilbert Arenas NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA