NBA – Gobert et le Jazz détruits : « On savait qu’ils allaient craquer »

NBA Mitchell cash sur le niveau du Jazz
NBA (DR)

S’ils sont allés en playoffs l’an passé, Rudy Gobert et Utah n’inspiraient visiblement pas la peur à leurs adversaires. L’ex-joueur d’un cador à l’Ouest affirmait ainsi que leur déroute au premier tour était programmée… Et il est bien placé pour le savoir, puisqu’il les a affronté.

Publicité

Compte tenu des circonstances, le premier tour de la post-season 2021-22 démarrait plutôt bien pour le Jazz. Pourtant opposés aux Mavs, qui avaient terminé quatrièmes de la conférence Ouest en saison régulière, les hommes de Quin Snyder ont pendant un temps su suivre le rythme, étant même à égalité après quatre matchs. Sous l’impulsion de Jalen Brunson notamment, leurs adversaires ont pourtant arraché la victoire finale, ce qui a précipité l’explosion du groupe et le trade de Rudy Gobert, notamment.

Des regrets, il y avait de quoi en avoir du côté des Mormons, car les Texans ont eux dû faire sans leur superstar Luka Doncic pendant les deux tiers de la série. Cependant, les coéquipiers du Slovène ne s’en sont pas montrés plus inquiétés que ça, comme l’a récemment expliqué Brunson sur le podcast de JJ Redick. Le néo-joueur des Knicks a tout simplement déclaré qu’il s’attendait à ce que le Jazz s’écroule, il suffisait simplement de rester calme :

Publicité

Jalen Brunson se montre cash sur la série Dallas-Utah



Nous savions que si nous nous serrions les coudes, ils allaient craquer à un moment ou à un autre, et puis on a commencé à voir des vidéos d’eux se criant dessus et des choses comme ça pendant le match 3 ou 4 ou quelque chose comme ça. C’est là qu’on a su. Et même quand ils sont parvenu à égaliser à 2-2, on était confiant, on était bien.

Publicité

Nous avons perdu les deux matchs à cause de petites erreurs simples que nous savions pouvoir corriger et que nous avons corrigées lors des matchs 5 et 6. Nous avions une confiance absolue les uns dans les autres, nous savions que nous pouvions le faire, et évidemment, une fois que Luka est revenu, tout a basculé en notre faveur.

Difficile de faire plus précis comme analyse de la part du guard, qui a joué un rôle prépondérant dans la réussite des siens puisqu’il a su tenir la barque à flot, jusqu’à ce que son franchise player soit remis de ses pépins physiques. Une fois qu’El Matador fut de retour, il n’y avait plus grand-chose à faire pour stopper Dallas, qui est passé au tour suivant où ce fut cette fois au tour de Phoenix, meilleur bilan de la saison régulière, de rendre les armes. Un parcours que peu de monde aurait jugé possible de la part des hommes de Jason Kidd.

Publicité

Jalen Brunson le dit clairement, ce n’était qu’une question de temps avant que le Jazz ne craque face aux Mavericks. Plus forts sur le terrain, les Texans l’auraient également été mentalement, d’autant plus que les Mormons étaient alors déjà en pleine période de doute sur leur avenir.

Déclarations Les Français (NBA) NBA 24/24 Rudy Gobert Utah Jazz

En direct : toute l'actu NBA