NBA – « Avant de les affronter, il fallait faire tes adieux à ta famille, au cas où »

NBA Barkley cash sur les Bad Boys de Detroit
NBA (DR) / NBA (Youtube)

Certaines équipes se sont rendues célèbres par le passé, en pratiquant un jeu particulièrement rugueux. L’une d’entre elles reste à ce jour encore mythique, notamment parce que chaque match contre elle était très physique. Charles Barkley peut en témoigner, lui qui a l’a affronté à de nombreuses reprises.

Publicité

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’était pas facile de se frayer un chemin vers le titre, dans les années 80. Cette époque-là a notamment été marquée par l’hégémonie des Lakers de Magic Johnson et des Celtics de Larry Bird, qui ont remporté huit titres à eux seul durant ce laps de temps. En plus de ça, les Bulls d’un certain Michael Jordan étaient en train de monter en puissance. Autrement dit, si on voulait finir champion, il fallait d’abord passer pas ce monstre à trois têtes.

Pourtant, à la fin de cette décennie très emblématique, une franchise de l’Est est parvenue à coiffer tout le monde au poteau : les Pistons. Ces derniers ont atteint les Finales trois fois de suite entre 1988 et 1990, en perdant la première face aux Pourpres et Ors après sept match. Suite à cela cependant, ils ont enchaîné avec un impressionnant back-to-back, terrassant à chaque fois Boston et Chicago en playoffs. Le tout bien évidemment avec un style de jeu qui est entré dans la légende.

Publicité

Charles Barkley cash sur les Bad Boys de Detroit

En effet, si les joueurs de Detroit furent alors surnommés les « Bad Boys », ce n’était pas sans raison. Isiah Thomas, Bill Laimbeer, Dennis Rodman : tous ces basketteurs n’avaient pas peur d’aller au mastic, quitte à provoquer des bagarres générales sur le terrain. De façon plus globale, les affronter s’apparentait à aller à la guerre, comme l’a récemment conté Charles Barkley sur le Dan Patrick Show. L’intérieur Hall of Famer n’est pas près d’oublier cela !



J’ai joué pendant cette génération, et je dis aux gens que lorsque vous jouiez contre ces Bad Boys aux Pistons, vous deviez appeler votre famille et dire, « juste au cas où je ne vous reverrais jamais, je veux que vous sachiez tous que nous sommes en bons termes. Je vous aime tous ». Parce que ces gars-là, ils essayaient vraiment de faire du mal aux gens.

Publicité

Parmi les plus grandes défenses de tous les temps, l’escouade dirigée par l’entraîneur Chuck Daley s’est toutefois attirée une foule de haters au fil des années, puisqu’elle n’épargnait absolument personne sur le parquets. Les stars étaient notamment visées, et le Chuckster a d’ailleurs eu souvent le droit à un traitement très musclé. L’une de ses altercations avec eux est même entrée dans la légende, lors de la saison régulière 1989-90. Lui et Laimbeer furent ainsi sanctionnés avec un match de suspension et 20 000 dollars d’amende, une grosse somme à l’époque :

Publicité

Affronter Detroit dans les années 80, c’était la promesse de ressortir du match couvert de bleus, sinon pire. Un style de jeu atypique, mais qui n’a pas empêché Isiah Thomas & co. de marquer l’histoire à tout jamais, avec un superbe doublé.

Charles Barkley Déclarations NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA