NBA – Le salaire monstre exigé par une jeune star de l’Est !

Les stars NBA Donovan Mitchell, Bradley Beal et James Harden à l'occasion du All-Star Game 2021
Washington Wizards (DR)

Malgré l’explosion des salaires au sein de la grande ligue, certains continuent d’avoir les yeux plus gros que le ventre. Un jeune joueur de la conférence Est en est l’exemple parfait, depuis peu. Aucune chance que sa franchise n’accède à sa requête…

Publicité

Cela fait officiellement un mois que la free agency et le marché des transferts sont ouverts, mais certains joueurs n’ont pas encore obtenu le nouveau contrat qu’ils désirent tant. Le point qui pose problème est généralement le montant inclus dans le bail, les dirigeants se montrant parfois un peu frileux à donner autant de dollars à un homme en particulier. Une situation frustrante que Collin Sexton ne connaît que trop bien, du côté des Cavaliers.

Ce dernier a ainsi vu Darius Garland prendre de plus en plus d’ampleur dans l’Ohio, au point d’être élu All-Star en 2021-22. Du coup, le front office local n’a plus vraiment besoin d’investir autant en l’ancien d’Alabama, et lui a donc fait une offre de 40 millions sur trois ans. Sans surprise, l’intéressé a refusé… mais il risque de le regretter. Chris Fedor de Cleveland.com a récemment révélé ses demandes salariales sur le podcast de Zach Lowe, et elles sont démesurées :

Publicité

Collin Sexton ultra-gourmand aux Cavaliers

Collin Sexton voulait un peu plus de 20 millions par an au début de cette intersaison. On m’a dit qu’il voulait un contrat annuel qui commence par un deux et non le chiffre un. Et il se voit comme un arrière titulaire en NBA.



En voilà un qui ne manque pas de souffle… Non seulement le tarif requis est très (trop) élevé, mais en plus de ça, il sort tout simplement de la pire saison de sa carrière. Longtemps blessé, il n’a ainsi disputé que 11 rencontres pour 16 points et deux passes de moyenne. Ce qui n’a pas empêché les hommes de J.B. Bickerstaff de signer une surprenante campagne, figurant longtemps dans le Top 4 de l’Est et de finalement atteindre le Play-In.

Publicité

Du coup, la situation de l’ancien n°8 de draft n’est vraiment pas en sa faveur. Comme le rappelle Sam Amico de Hoopswire, sa franchise a la main sur son dossier mais surtout, l’intérêt à l’égard du joueur est proche du néant depuis l’ouverture du marché. À l’heure actuelle, seules deux franchises semblent suivre son cas, mais on les imagine mal aligner autant d’argent pour un joueur qui vient de passer presque une année entière bloqué à l’infirmerie :

Sexton est un agent libre restreint, ce qui signifie que les Cavs peuvent s’aligner sur toute offre d’une autre équipe et le garder. Mais pour Sexton, aucune autre offre n’a été faite, et nous en sommes à plus d’un mois dans la free agency. Le Jazz suit de près la situation de Sexton, et les Wizards sont parmi ceux qui l’ont dans leur collimateur, selon les sources. Pour l’instant, la philosophie des Cavs semble être la suivante : « Voici notre offre. Allez-y et voyez si vous pouvez faire mieux ».

Publicité

Collin Sexton a exigé une montagne d’or de la part des Cavaliers, mais il va probablement devoir s’asseoir dessus. Avec son passif de blessures et la réussite des siens sans lui, ses dirigeants n’ont aucun intérêt à investir autant sur le meneur.

Cleveland Cavaliers Contrats NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA