WNBA – La mise au point cash de la Russie après la condamnation de Brittney Griner

La star WNBA du Phoenix Mercury, Brittney Griner, se trouve toujours derrière les barreau en Russie
WNBA (DR)

Après de longs mois d’attente, la star WNBA Brittney Griner a finalement écopé d’une sentence lourde suite à son arrestation en Russie. Une fois ce verdict rendu, le ministre des affaires étrangères russe, Serguei Lavrov, s’est montré clair sur les suites possibles dans ce dossier.

Publicité

Coincée dans une cellule depuis février, elle espérait sans doute ne pas avoir à vivre son procès dans le pays où elle est retenue prisonnière. Arrêtée en Russie pour possession de drogue, Brittney Griner se retrouve au cœur d’une bataille géopolitique d’ampleur entre l’état-continent et les États-Unis. La grosse peine de prison dont elle vient d’écoper n’a d’ailleurs fait qu’accroitre cette dernière.

De l’autre côté de l’Atlantique, les proches de la joueuse WNBA prient pour son retour, qui ne pourra cependant intervenir que par l’intermédiaire du gouvernement américain. Joe Biden tâche donc de négocier avec ses homologues russes, et leur a récemment proposé un trade majeur qui ne satisfait toujours pas le camp adverse. La situation ne parait malgré tout pas encore insoluble au vu des dernières évolutions.

Publicité

La Russie ouverte au rapatriement de Brittney Griner

En marge du récent sommet de l’Association des Nations d’Asie du Sud-Est, le ministre des affaires étrangères russe Serguei Lavrov a fait passer un message encourageant, rapporté par le New York Post, au sujet de Griner et d’un possible échange de prisonniers :

Nous sommes prêts à discuter de ce sujet, mais en restant dans le cadre de la voie diplomatique autour de laquelle se sont déjà mis d’accord Vladimir Poutine et Joe Biden.



Autrement dit, le gouvernement russe n’a pas décidé de mettre un terme aux négociations entre les deux pays suite à la condamnation de Griner. Un discours enthousiasmant, qui a cependant été suivi d’une sorte d’avertissement :

Si les Américains décident une fois de plus s’en remettre à la diplomatie publique… Ça les regarde, et j’irais même jusqu’à dire que c’est leur problème.

Publicité

En guise de contexte, le porte-parole de la sécurité nationale américaine, Jon Kirby, avait invité quelques heures plus tôt les Russes à « rapidement accepter » leur offre, ce qu’ils auraient déjà dû faire il y a des semaines selon lui. Son pendant soviétique Dmitry Peskov a donc lui aussi condamné cette prise de parole aux allures de règlement de compte publique :

Les Américains ont déjà commis cette erreur, en décidant soudainement d’utiliser la « diplomatie par mégaphone » pour résoudre ces problèmes. Ce n’est pas comme ça qu’ils vont être résolus.

Un message visiblement bien reçu par son destinataire, puisque le secrétaire d’État des États-Unis, Antony Blinken, a également dit son pays prêt à collaborer via la voie diplomatique prévue à cet effet.

Publicité

Les choses s’aggravent sérieusement pour Brittney Griner en Russie, même si l’intérieur de Team USA peut toujours rêver d’un retour rapide aux États-Unis. Le gouvernement de Vladimir Poutine laisse en tout cas la porte ouverte aux discussions sur ce point.

NBA 24/24 WNBA

En direct : toute l'actu NBA