NBA – « Si je jouais contre ces gars-là je les massacrerais, une vraie boucherie »

La légende NBA des Los Angeles Lakers, Shaquille O'Neal, a réitéré une déclaration menaçante interdisant de le toucher
TNT (DR)

S’il y a bien une chose que l’on sait sur Shaquille O’Neal, c’est qu’il a plutôt une bonne estime de lui-même. Le Big Cactus ne se prive d’ailleurs jamais de rappeler, quitte à parfois aller un peu trop loin, à quel point il supplante les joueurs actuels. La preuve avec sa dernière sortie en date.

Publicité

Rudy Gobert peut en attester : entre Shaquille O’Neal et les joueurs NBA en activité, ce n’est pas toujours l’amour fou. Le Hall of Famer est persuadé que l’époque à laquelle il a joué représentant l’âge d’or du basket, et il ne manque jamais une occasion de se plaindre de la ligue actuelle. Ses obsessions ? Les intérieurs qui ne dominent plus assez, le manque de dureté, l’explosion du tir à 3 points, ou encore, entre autres, le changement de mentalité au fil des années.

Incorrigible, Shaq en remet une couche

Vous l’avez deviné, le quadruple champion NBA a récemment remis le couvert lors d’un épisode de son podcast. Interrogé sur les changements de règles récents dans la ligue, le Diesel a ramené le sujet sur son terrain de prédilection :

Publicité

Les changements de règles ? Je pense que ça fait du tort au jeu. Il y a un dicton qui dit : « Si ce n’est pas cassé, ne le répare pas ». Je pense que la plupart du temps, ces changements se font sous le poids de ceux qui se plaignent.

En règle générale, beaucoup de joueurs sont désormais considérés comme des stars, mais il n’y en a que très peu qui pourraient être transposés dans la dimension à laquelle j’appartiens. LeBron, Steph, des gars comme ça.



Conscient de l’image qui lui colle à la peau, O’Neal y est pourtant allé cash juste après :

Les gens me disent toujours : « Tu es un hater, tu es un hater ». Je vais te dire un truc : j’aimerais bien jouer contre ces petits fragiles qu’il y a maintenant, vraiment. Je te jure que j’adorerais. Ce serait un massacre, une boucherie.

Publicité

Voilà qui est dit. Evidemment, le débat est (une nouvelle fois) ouvert à partir de ces propos. Qu’adviendrait-il si le Shaq devait lutter au poste bas contre Nikola Jokic, Joel Embiid ou Karl-Anthony Towns ? Bien sûr, Superman a un avantage physique indéniable, et une puissance que les trois noms cités auraient bien du mal à contenir en défense. De l’autre côté du terrain, en revanche, la donne pourrait être un peu différente…

En effet, O’Neal a été habitué à défendre toute sa carrière des intérieurs qui restaient dans la raquette, ce qui lui convenait très bien. Dans une époque où les grands s’écartent pour tirer à trois points, et où les switchs sont devenus ultra-répandus sur chaque pick-and-roll, le Big Cactus serait-il un défenseur aussi efficace qu’il a pu l’être contre Dikembe Mutombo, Patrick Ewing et consorts ? Chacun se fera son avis sur la question, mais rien n’est moins sûr.

Publicité

Visiblement, Shaquille O’Neal ne peut s’empêcher de régulièrement retomber dans ses travers, criant à qui veut l’entendre que la génération actuelle n’aurait été que de la rigolade pour lui. Une part de vérité ? Peut-être. Mais à l’heure où plusieurs anciens comme Allen Iverson glorifient les sportifs actuels, attention à ne pas basculer dans une certaine forme d’aigreur…

Déclarations NBA 24/24 Shaquille O'Neal

Toute l'actu NBA