NBA – Les révélations improbables de Shaq sur Dennis Rodman

NBA Shaq détestait Dennis Rodman
NBA (DR)

S’ils ont été un temps coéquipiers aux Lakers, le courant n’est jamais vraiment passé entre Shaquille O’Neal et Dennis Rodman. Le Big Cactus a d’ailleurs partagé une anecdote assez hallucinante sur The Worm, récemment. Il faut dire que cela colle parfaitement au personnage.

Publicité

Aussi inarrêtable qu’il était sur les parquets pendant sa carrière, Shaquille O’Neal n’était pas forcément facile à vivre pour ses coéquipiers. Déjà, il était doté d’un sacré melon et refusait donc qu’un autre joueur soit le leader de son équipe. De quoi le pousser au clash avec Kobe Bryant notamment lors de son passage aux Lakers. Ce dernier remettait également en cause l’éthique de travail du pivot, qui n’aimait pas s’entraîner et préférait faire des pitreries.

Avec un portrait pareil, on se dit que le Big Diesel serait bien mal placé pour juger un coéquipier ayant une attitude similaire. Mais même lui n’a pu que se montrer abasourdi face au personnage qu’était Dennis Rodman, quand ils furent coéquipiers à Los Angeles en 1998-99. O’Neal n’a pas mâché ses mots récemment sur son podcast, concernant le Hall of Famer :

Le pire coéquipier que j’ai jamais eu ? Dennis Rodman. C’était un grand joueur, mais il rendait les choses difficiles. Comme quand vous essayez de rassembler les gars et que les dirigeants au-dessus de vous laissent ce mec faire ce qu’il veut.

Publicité

Shaq choqué par l’attitude de Dennis Rodman

Il faut dire que si le quadruple champion fut assez fantasque en tant que joueur, ce ne fut rien comparé à The Worm qui reste l’un des acteurs les plus excentriques de l’histoire de la ligue. N’hésitant jamais à aller faire la fête en pleine saison, consommant alcool et substances illicites à tour de bras et s’affichant régulièrement en compagnie de jeunes femmes, Rodman était à part et pas seulement à cause de son comportement en dehors du terrain.



En effet, s’il a su devenir une pièce maîtresse de nombreuses équipes dans lesquelles il est passé, comme les Pistons et les Bulls par exemple avec qui il a remporté cinq bagues au total, c’est parce que malgré ses frasques, il restait un joueur incroyablement productif sur le terrain, notamment au rebond et en défense. Même Shaqtus a dû l’admettre, expliquant que tout lui était permis pendant sa courte pige dans la Cité des Anges :

Publicité

On devait être là une heure avant le match, il arrivait 15 minutes avant le match en mangeant du poulet et du riz. Pendant que les entraîneurs parlaient, il sautait dans la douche. Mais derrière, il allait sur le terrain et vous donnait 15 à 20 rebonds. Après le match, il ne prenait pas de douche et allait dans en boîte de nuit avec des filles canons.

Effectivement, c’est ce que l’on appelle avoir la belle vie. Elle n’a cependant pas duré longtemps en Californie pour Rodzilla.

En effet, il n’est resté qu’une seule petite saison parmi les Pourpres et Ors, ne disputant même que 23 rencontres en tout pour eux. Âgé alors de 37 ans, en surpoids et ne s’entendant pas avec le Big Aristote ni avec Kobe, il était au crépuscule de sa carrière et a d’ailleurs raccroché un an plus tard. Notons toutefois que sur cette vingtaine de matchs disputés, il a tourné à plus de 11 rebonds de moyenne. Comme quoi, O’Neal a parfaitement résumé la chose.

Publicité

Dennis Rodman était compliqué à gérer du fait de sa personnalité, mais personne ne peut nier qu’il a eu un impact significatif dans de nombreuses grosses équipes. Quand on vous donne un passe-droit de la sorte comme aux Lakers, ce n’est pas sans raison et même Shaq a dû le concéder.

Dennis Rodman NBA 24/24 Shaquille O'Neal

Toute l'actu NBA