NBA – Un joueur bave déjà devant Victor Wembanyama

Le jeune intérieur de LDLC Asvel, Victor Wembanyama, a claqué un gros poste sur deux joueurs lors de la rencontre d'Euroleague face à Vitoria
Fraile / Parlons Basket

Victor Wembanyama affole tout le monde aux États-Unis avec son potentiel de fou furieux, et les joueurs eux-mêmes commencent à le couvrir de compliments. Un ex-joueur NBA s’est d’ailleurs montré dithyrambique à son sujet, récemment. C’est ce qu’on appelle se faire adouber !

Publicité

On a pu le voir par le passé, y compris dans le cas d’un prodige tel que Luka Doncic, les prospect estampillés FIBA ont parfois la vie dure auprès des observateurs américains. En revanche, il semblerait que Victor Wembanyama constitue là une sacrée exception. C’est simple, les scouts sont littéralement en train de baver devant le potentiel du jeune français, qui a débarqué à Paris-Levallois cet été. Au point où il est considéré depuis des mois comme le first pick garanti de la draft 2023.

Au-delà des dirigeants et spécialistes de la balle orange, les joueurs US eux-mêmes se rendent de plus en compte de ce que peut apporter le V sur le terrain, lui qui est une superstar en devenir. Demandez un peu à Tremont Waters, qui vient de le rejoindre au Metropolitans 92. Ancien membre de la NBA, étant notamment passé par les Celtics, celui-ci n’a pas tari d’éloges quant à son nouveau coéquipier, lors d’une interview avec NBC Sports :

Publicité

Tremont Waters dithyrambique sur Wembanyama



Il est évident que Vic possède un talent unique. Il est génial. Et la chose la plus impressionnante pour moi, c’est qu’il est très humble. Vous ne voyez pas de gars dans cette position à un si jeune âge être aussi humble. Il l’est vraiment, il prend des photos après les matchs, il est toujours souriant et profite de son parcours. Le fait de pouvoir venir ici, jouer à ses côtés et être capable de grandir et de l’aider dans sa progression, ça va être une expérience merveilleuse.

Publicité

La pépite n’est donc pas simplement un joueur incroyablement doué, c’est aussi quelqu’un de très agréable sur le plan humain et auquel il est facile de s’attacher. Venant de quelqu’un qui a passé du temps sur les terrains de la grande ligue, le compliment est assez joli. Au passage, Waters a de l’expérience en ce qui concerne les pivots français, comme il l’a rappelé. Il est de fait parfaitement placé pour distribuer des conseils à son jeune teammate, en vue de son saut outre-Atlantique :

Il faut juste savoir rester fidèle à ses convictions. On ne sait jamais ce qui peut t’arriver dans la vie, ou le tournant que ton aventure en NBA peut prendre. Donc rester fidèle à toi-même, continuer d’échanger, de nouer des relations. Ma deuxième année à Boston, il y avait Vincent Poirier. On ne s’est pas parlé depuis un bout de temps, mais on avait cette connexion qui fait qu’il n’a pas hésité à dire de bonnes choses à mon égard au coach, à dire du bien de moi, ça fait toujours du bien.

Publicité

À peine arrivé à Paris-Levallois, Tremont Waters est déjà complètement tombé sous le charme de Victor Wembanyama, tant sur qu’en dehors des terrains. On peut dès lors compter sur lui pour préparer au mieux le jeune crack français, avant qu’il n’intègre la NBA.

Les Français (NBA) NBA 24/24 Victor Wembanyama

Toute l'actu NBA