EDF – « Voilà pourquoi les Bleus ont perdu à l’EuroBasket »

FIBA (DR)

Voilà déjà quelques jours que les Bleus ont dû s’incliner en finale de l’EuroBasket, contre une équipe d’Espagne tout simplement au-dessus du lot. Si Vincent Collet a besoin d’un peu de temps pour analyser ce résultat et tenter de rectifier le tir dans le futur, un internaute pense savoir pourquoi cette EDF a tant galéré dans cette compétition, et cela s’explique en partie par les absences.

Publicité

Ce résultat a beau appartenir au passé, il n’en reste pas moins douloureux. Les Bleus sont toujours amers après la défaite contre l’Espagne dans cet EuroBasket, même si les coéquipiers de Willy Hernangomez, nommé MVP du tournoi, ont été bien meilleurs. Un jeu collectif, huilé, qui a prouvé qu’il n’y avait pas forcément besoin d’un gros nom dans son effectif pour gagner, mais plutôt d’avoir un roster bien construit. Vincent Collet a fait ce qu’il a pu en composant une liste de 12 noms, toutefois, impossible de combler certaines absences.

La première qui vient en tête, c’est évidemment celle du capitaine, en la personne de Nicolas Batum. Au « repos » si l’on peut dire, Batman a dit non à l’équipe de France pour cette compétition, et inutile de dire que son absence a pesé dans la balance. Son leadership, sa capacité à punir à trois points, sans même parler de sa défense, disons simplement que l’issue du tournoi aurait pu être différente avec sa présence.

Publicité

Les deux absences qui ont pénalisé les Bleus à l’EuroBasket

Batum n’est pas le seul nom qui a manqué pour les hommes de Vincent Collet, puisque le talent de Nando de Colo n’aurait pas été de refus. Le meneur avait prévenu tout le monde il y a des mois, histoire de souffler avant le Mondial de l’an prochain et les Jeux Olympiques en 2024. Le fait est que là encore, sa créativité à la mène aurait permis d’apporter plus de solutions pour le staff de l’équipe de France. Un internaute confirme cette pensée, lui qui est revenu sur la défaite des Bleus et les possibles arrivées de Joel Embiid, ainsi que Victor Wembanyama.



Publicité

Cet été, la France a manqué de joueurs cruellement importants avec Nicolas Batum et Nando de Colo, ce qui a permis de mettre en avant leur manque de création. De Colo est un second créateur aux côtés de Heurtel et Batum est le joueur ultime prêt à te suivre partout. Leur retour sera je pense plus impactant que les brillantes additions de Joel Embiid et Victor Wembanyama (qui ne sera pas plus qu’un 11ème joueur pour Paris en 2024).

On ne peut évidemment pas réécrire l’histoire, mais nul doute que les présences de Batum et De Colo auraient pu changer beaucoup de choses, simplement dans le contenu des matchs. L’autre inquiétude à avoir cependant ? La jeunesse. Comme souligné par Max Jacoby, Nando a 35 ans, tandis que Nico et Heurtel ont tous les deux 33 ans déjà. Avec les saisons complètes et les deux compétitions internationales à venir, il faudra tenir la cadence.

Publicité

La défaite contre cette Espagne en EuroBasket reste difficile à digérer, même s’il est difficile de dire qu’elle n’est pas méritée. Heureusement, la marge de progression est présente pour nos Bleus avec le retour des absents et les arrivées de deux monstres que sont Embiid et Wembanyama. Si ça fonctionne, ce roster pourrait faire de sacrés dégâts.

Déclarations Equipe de France (M) Evan Fournier International Les Français (NBA) NBA 24/24 Nicolas Batum Rudy Gobert

Toute l'actu NBA