NBA – Vincent Collet réagit à la grande première de Victor Wembanyama !

Vincent Collet a parlé de son joueur Victor Wembanyama
Fraille (DR) / RMC Sports (DR)

Cette saison, Victor Wembanyama aura l’occasion d’apprendre et de progresser rapidement, puisqu’il est devenu le franchise player des Metropolitans 92 et qu’il évolue désormais sous les ordres de Vincent Collet. D’ailleurs, après la première journée de championnat, le sélectionneur des Bleus s’est exprimé.

Publicité

Ce n’est pas forcément une surprise, mais à seulement 18 ans, Victor Wembanyama est déjà le leader d’une équipe professionnelle, ce qui vient renforcer son statut de future superstar NBA. Pour la première rencontre de sa saison avec les Metropolitans 92, le jeune pivot a été plutôt impressionnant statistiquement, puisqu’il a été le joueur le plus utilisé par Vincent Collet, mais aussi celui qui a pris le plus de tirs.

Congratulé Outre-Atlantique pour cette première, tout n’a pas forcément été parfait, puisqu’il a du prendre 23 tirs pour atteindre la barre des 23 points. Le Futur de l’équipe de France a les clés du camion, c’est assez clair, mais il devra aussi apprendre à être efficace pour obtenir de bons résultats. Gagner est aussi un bon moyen d’accumuler de l’expérience, et ce n’était pas le cas pour cette première journée de Betclic Elite.

Publicité

Victor Wembanyama secoué pour sa grande première aux Mets

Mais doit-on s’inquiéter après cette prestation collective assez « décevante », en sachant que l’équipe compte deux futurs joueurs NBA avec Hugo Besson ? Après la rencontre, Vincent Collet s’est exprimé auprès des journalistes, et il a expliqué ce qu’il retenait de cette rencontre d’ouverture. Sur le même match, il a vu deux visages distincts de ses joueurs, comme le relate Jean-Marc Devred du site Sports Infos Nord de France.



Le groupe est jeune et inexpérimenté. Même si on s’y attendait, on a subi l’agressivité de nos adversaires. Avec 13 balles perdues, c’était rédhibitoire à ce niveau là. Heureusement, on a fait mieux en 2ème mi-temps. En première mi-temps, on s’est fait secoué. Nous avons été surclassés en intensité durant 25 minutes.

Publicité

Vincent Collet savait que le début de rencontre allait être compliqué en raison de l’âge de certains joueurs, et il ne s’est pas trompé. Malgré le talent de Victor Wembanyama, Hugo Besson et leurs coéquipiers, ils ont mis du temps à trouver la parade pour contrer le niveau d’intensité proposé par Gravelines-Dunkerque. Il y a eu du mieux en seconde période, mais le mal était fait.

Et c’est un scénario qui pourrait se reproduire à plusieurs reprises cette saison, puisque tout le monde aura envie de se frotter au prodige du basket français et de briller devant les scouts de toutes les franchises NBA. La bonne nouvelle, c’est que le futur n°1 de Draft va pouvoir s’habituer à cette exigence physique, jauger l’endurance nécessaire pour résister dans les raquettes tous les weekends.

Publicité

Les Metropolitans ont fait le pari de la jeunesse, ce qui s’accompagne forcément d’un manque d’expérience et d’un manque de vice. Ils ont été bousculés pendant toute une mi-temps, reste à savoir s’ils réussiront à s’adapter à l’avenir.

Betclic Elite Les Bleus Les Français (NBA) NBA 24/24 Victor Wembanyama

Toute l'actu NBA