NBA – L’humiliation suprême infligée par LeBron à un adversaire !

La promesse aux Lakers que LeBron James a trahie
NBA (DR)

LeBron James n’est pas connu pour être un gros trash-talkeur, mais ses actions parlent parfois d’elles-mêmes. En l’occurrence, il avait littéralement ridiculisé ses adversaires lors des playoffs 2017, comme l’a raconté par la suite son ancien GM. Il s’agissait en plus de sa victime préférée !

Publicité

Quand on pense aux plus grand rivaux de LeBron James, quelques équipes viennent rapidement à l’esprit. Il y a bien sûr les Warriors comme exemple le plus récent, qu’il a affronté quatre fois de suite en Finales. On peut également citer Boston, notamment à ses débuts et qui constituait un obstacle permanent pour ses Cavaliers. En revanche, le rôle de sa plus grosse victime revient incontestablement à Toronto, qu’il a martyrisé des années durant en playoffs :

Publicité

LeBron James, le cauchemar des Raptors

Pour vous donner une idée du délire, la ville canadienne avait été renommée « LeBronto » par les fans de la NBA, preuve que l’ailier a régulièrement donné des cauchemars aux Dinos pendant sa seconde pige à Cleveland. Les hommes de Dwayne Casey étaient pourtant bien armés, avec des joueurs comme Kyle Lowry, DeMar DeRozan et Jonas Valanciunas dans le roster. Insuffisant face au King cependant, qui les a systématiquement crucifié en post-season.



Non seulement ça, mais le quadruple champion se permettait parfois de violemment humilier ses opposants… en jouant les bons samaritains. L’anecdote en question est signée David Griffin, qui était le GM de la franchise de l’Ohio à cette époque. De passage sur le podcast de Bill Simmons, ce dernier a raconté comment LBJ s’était mis à donner des conseils aux Raptors pendant les playoffs 2017, afin qu’ils puissent jouer mieux contre lui et ses coéquipiers :

Publicité

J’étais dans le gymnase quand je l’ai vu sur le parquet contre Toronto dire à Patrick Patterson où il était censé aller sur le jeu qu’ils avaient appelé après un temps mort à la fin du quatrième quart-temps. Il lui a dit : « Non Pat, tu es censé te déplacer à cet endroit du terrain et poser un écran pour DeMar DeRozan ici ».

Précisons que Cleveland a remporté cette série sur un sweep bien cinglant, en demi-finales de conférence. On appelle ça remuer le couteau dans la plaie…

Heureusement pour Toronto, cette triste période marquée par de nombreuses désillusions a pris fin un an plus tard, lorsque L-Train a quitté l’Est pour rejoindre les Lakers en fait. Le même été, ils récupéraient d’ailleurs Kawhi Leonard dans un énorme trade, un pari très risqué qui a payé puisque The Klaw les a mené au premier sacre de leur histoire quelques mois plus tard. De quoi apporter du baume au coeur des fans, après autant de traumatismes face au Chosen One.

Publicité

Donner des conseils à l’adversaire alors que vous êtes en train de le sweeper bien comme il faut, c’est ce qu’on appelle une humiliation suprême signée LeBron James. Si ces années sont désormais derrière les Raptors, nul doute que leurs fans en font parfois encore des cauchemars.

LeBron James Los Angeles Lakers NBA 24/24 NBA Flashback

Toute l'actu NBA