NBA – « Lui ? Je le frappais à chaque début de match, Michael Jordan n’a jamais compris »

NBA Jordan n'effrayait pas Magic et Bird
NBA (DR)

Habitué aux traitements de faveur musclés sur les parquets NBA, Michael Jordan n’était pas le seul à les subir durant ses grandes années. Une légende de l’époque a ainsi révélé qu’elle s’assurait de marquer physiquement un rival, sous les yeux ébahis de MJ !

Publicité

À l’heure où les absences et les blessures se veulent de plus en plus nombreuses, jamais la NBA n’a revêtu une image aussi soft dans l’esprit de ses fans. Les observateurs de longue date se veulent unanimes : l’intensité mise par les stars actuelles n’aurait plus rien à voir avec celle qui pouvait être attestée durant les années ’80/’90. Et ce n’est pas Michael Jordan qui risque d’affirmer le contraire.

Rarement indisponible durant ses heures de gloire, le leader des Bulls ne se voyait pourtant pas épargné par ses adversaires. Ces derniers avaient même mis au point les fameuses « Jordan Rules », qui consistaient bien souvent à le brutaliser pour l’empêcher de scorer. D’ailleurs, il n’était pas le seul membre de sa franchise à subir ce genre de plans machiavéliques, qui n’auraient plus leur place dans la ligue d’aujourd’hui.

Publicité

La ruse brutale de Charles Barkley qui choquait Jordan

Principal danger de Chicago, MJ pouvait cependant compter sur un supporting cast de choix, dont les équipes adverses devaient aussi se méfier. Outre son fidèle lieutenant Scottie Pippen, Dennis Rodman pouvait également poser de gros problèmes aux meilleurs intérieurs rivaux. En témoigne la méthode employée par Charles Barkley pour se « débarrasser » de lui, révélée sur le plateau de NBATV :



Rodman ? Ce que je faisais pour qu’il ne soit pas agaçant avec moi, c’est que je le frappais aussi fort que je pouvais à chaque début de match, dans les 5 premières minutes. Comme ça, il me laissait tranquille. Michael n’a jamais compris. Il n’arrêtait pas de nous demander, « Pourquoi vous n’arrêtez pas de faire ça ? » Parce qu’il arrêtait de vous irriter et de vous faire chier une fois que vous l’aviez remis en place !

Publicité

Pas du genre à jouer le rôle de la victime dans un duel avec The Worm, Barkley empruntait dès lors celui de brute dès l’entre-deux. Un moyen selon lui de calmer les ardeurs du big man des Bulls, et de passer un match plus tranquille par la suite. Et pour ceux qui croiraient que le Chuckster exagère en livrant de tels propos, les images d’archives viennent plutôt corroborer son témoignage :

Publicité

Capable de faire dégoupiller n’importe quel adversaire, Dennis Rodman ressortait avec quelques bleus après ses confrontations avec Charles Barkley. Une stratégie plus que contestable de nos jours, mais qui offrait d’excellents résultats selon Chuck !

Charles Barkley Déclarations Dennis Rodman Michael Jordan NBA 24/24

Toute l'actu NBA