NBA – Steph Curry : « Quitter les Warriors et jouer là-bas ? J’y pense, bien sûr »

La superstar NBA des Golden State Warriors, Stephen Curry, a possiblement laissé filtrer sa frustration envers ses coéquipiers après la défaite subie sur le parquet des Phoenix Suns
NBA (DR)

Stephen Curry est une légende du côté de Golden State, mais même lui ne saurait prédire l’avenir avec une certitude totale. Au cas où, le Chef se prépare donc à jouer pour une autre franchise avant de prendre sa retraite… Et une destination précise l’intriguerait énormément, comme il l’a avoué il y a peu.

Publicité

14 saisons, plus de 20 000 points et plus de 3 200 tirs primés réussis en saison régulière (record NBA) ainsi que quatre titres et deux MVPs : Stephen Curry est le meilleur joueur de l’histoire des Warriors, aucun doute là-dessus. Le meneur a fait de la franchise une place forte de la conférence Ouest et même de la ligue depuis le début des années 2010 et il est d’ores et déjà assuré d’avoir son maillot retiré dans la Baie de San Francisco. C’est totalement mérité !

Pour autant, bien qu’il soit très attaché aux Dubs qui lui ont donné sa chance en pro, le Chef sait pertinemment que rien n’est gravé dans le marbre. En l’occurrence, rien ne dit qu’il finira effectivement sa carrière en Californie… et dans ce cas de figure, le n°30 aurait déjà une destination bien précise en tête. Natif de l’Ohio mais ayant grandi en Caroline du Nord, il a récemment confié au Charlotte Observer que l’idée d’évoluer aux Hornets l’intriguait :

Publicité

Curry intrigué par une fin de carrière aux Hornets ?

Je pense que les deux choses peuvent être vraies : j’adore le voyage que j’ai parcouru jusqu’à présent avec les Warriors, et je n’ai jamais ressenti de réel intérêt à jouer pour une autre équipe. Mais la curiosité de savoir ce que ça pourrait faire de jouer pour sa ville natale, ce que ça ferait de vivre à Charlotte, de s’y enraciner et tout ça ? Vous y pensez, c’est sûr.



Si je peux jouer pour les Warriors toute ma carrière et être l’un de ces gars qui ont connu beaucoup de succès – individuellement et collectivement avec leur équipe – et ont le gars d’une seule franchise ? Cette liste est assez courte. Mais comme je l’ai dit, cela peut être vrai, et il y a aussi la curiosité du genre, « Qu’est-ce que ça ferait de porter le numéro 30 à Charlotte comme mon père ? »

Publicité

Rappelons-le, Buzz City a accueilli un certain Dell Curry au cours des années 90, qui n’est autre que le paternel de Steph. Le patriarche de la famille s’y est établi comme un joueur plus que solide, se montrant (déjà) très solide au shoot. Par ailleurs, son rejeton a effectué son cursus universitaire à la fac de Davidson, toujours en Caroline du Nord. Autant dire qu’il entretient donc une relation très personnelle avec cet État.

Les chances pour qu’une réunion entre les deux camps ait lieu un jour sont dès lors loin d’être inexistantes, mais elles dépendent d’un facteur et non des moindres : il faudra pour ça que le MVP des dernières Finales quitte effectivement Golden State. Or, on voit mal la franchise laisser filer son visage filer comme ça, d’autant qu’elle le chouchoute depuis des années. L’idée est donc certainement de continuer ainsi jusqu’à ce qu’il raccroche.

Publicité

Le père de Stephen Curry a été l’un des meilleurs joueurs de l’histoire des Hornets et le Chef a grandi en Caroline du Nord. Rien d’étonnant donc à ce qu’il songe dans un coin de sa tête à y retourner… Mais pour le moment, il reste bel et bien un membre des Warriors.

Déclarations Golden State Warriors NBA 24/24 Stephen Curry

Toute l'actu NBA