NBA – Après Wembanyama, deux pépites françaises enflamment les scouts !

Rayan Rupert et Sidy Cissoko accompagneront Victor Wembanyama à la Draft
NBA (DR) / NBA (DR) / tom16 (DR)

La Draft 2023 ne se tiendra qu’en juin prochain, et pourtant, le nom de Victor Wembanyama est déjà dans toutes les bouches, en France et dans le monde. En fait, il est si imposant qu’il fait presque de l’ombre à deux compatriotes qui sont eux aussi très courtisés.

Publicité

Quand on parle de la Draft 2023, il n’y a que deux noms qui se détachent parmi tous les talentueux prospects : Scoot Henderson, le patron de l’équipe G League Ignite, et surtout Victor Wembanyama, que tout le monde annonce comme une future légende NBA. D’ailleurs, le pivot des Metropolitans est tellement fort, tellement omniprésent dans les médias nationaux, que le grand public ne sait même pas que deux autres jeunes tricolores pourraient être très convoités en juin prochain.

Si les Français de NBA ne brillent pas vraiment cette saison, avec notamment un Rudy Gobert très contesté à Minnesota et un Evan Fournier au placard chez les Knicks, les scouts devraient tout de même faire confiance à la formation hexagonale. La preuve, lors de la première prévision faite par les spécialistes d’ESPN, deux autres Bleus se sont fait une place au premier tour derrière le All-Star des Metropolitans !

Publicité

Rayan Rupert et Sidy Cissoko, les autres pépites françaises !



Rayan Rupert : Rupert a peut-être solidifié sa place dans le Top 15 de la prochaine Draft en jouant un rôle important dans le bon début de saison dans son équipe en Australie. Grâce à lui, les Breakers ont un bilan de 6 victoires et 3 défaites, sont à la deuxième place au classement, et ont déjà plus de matchs remportés que toute la saison dernière. Il est en partie la raison pour laquelle l’équipe est la meilleure défense du championnat. Il réussit aussi à garder son efficacité offensive, ce qui est très prometteur.

Publicité

Sidy Cissoko : Cissoko a tout fait cet été pour l’équipe de France U18 en tournant à 21.4 points, 9.2 rebonds et 6 passes décisives sur 40 minutes. Il était une vraie menace défensive en surgissant sur toutes les lignes de passe. Il utilise aussi son physique pour faire voler les défenseurs dans la peinture et finir après le contact. Il peut vivre depuis la ligne des lancers francs. Si son dribble est encore perfectible, il a montré qu’il pouvait faire de belles passes décisives lorsqu’il organisait le jeu.

Comme Hugo Besson et Ousmane Dieng la saison dernière, Rayan Rupert, le petit frère de la joueuse WNBA et de l’équipe de France Iliana, évolue en Nouvelle-Zélande chez les Breakers. Malheureusement, il vient d’être stoppé dans son élan par une fracture du poignet, qui pourrait avoir une incidence sur sa cote de popularité chez les scouts. Quant à Sidy Cissoko, il évolue aux côtés de Scoot Henderson en G League, il sera donc très surveillé jusqu’à la Draft.

Publicité

La France devrait être bien représentée lors de la prochaine Draft, avec le futur n°1 Victor Wembanyama, évidemment, mais aussi deux arrières qui pourraient s’inviter dans le Top 15. Les scouts les surveillent en tout cas avec une attention particulière.

Draft Equipe de France (M) Les Bleus Les Français (NBA) NBA 24/24 Victor Wembanyama

Toute l'actu NBA