NBA – Gros scandale sexuel aux Warriors, la franchise réagit !

L'intérieur NBA des Golden State Warriors, Anthony Lamb, coéquipier de Stephen Curry, fait face à de graves accusations
@LetsGoWarriors / NBA (DR)

À l’équilibre parfait sur le début de saison, les Warriors ne vivent pas des semaines faciles ces temps-ci. Cela ne devrait pas s’arranger suite à la naissance d’un choquant feuilleton, qui voit l’une des recrues estivales de l’équipe accusée de viol.

Publicité

À l’heure actuelle, difficile de tirer un coup de chapeau au front office concernant le recrutement effectué durant l’intersaison. En marge des pertes de Otto Porter Jr., Gary Payton II, Damion Lee ou encore Nemanja Bjelica, les Warriors n’ont pas vraiment attiré du lourd pendant l’été. Un nouveau venu méconnu commence cependant à faire parler de lui dans la Baie, à savoir Anthony Lamb, qui régale Stephen Curry & Co. :

Publicité

Anthony Lamb accusé du pire, les Warriors le défendent

Arrivé en tant que free agent il y a quelques semaines chez les Dubs, Lamb y joue un rôle bien plus important que son statut de two-way player le laisse imaginer. Cependant, le vent pourrait bien être en train de tourner pour lui. Comme le rapporte ClutchPoints, l’ailier de 24 ans se retrouve sous le coup de grosses accusations de viol depuis quelques heures. Attention : les faits relatés ci-dessous peuvent heurter la sensibilité des publics les plus fragiles :



Une nouvelle plainte contre l’Université du Vermont accuse l’ailier des Golden State Warriors Anthony Lamb d’avoir violé son ex-petite ami lorsqu’ils étaient encore étudiants au sein de la fac. (…) Kendall Ware, ancienne nageuse de Vermont, prétend que Lamb l’aurait violée en septembre 2019 après que leur relation de 6 mois a pris fin. Le dossier indique que Lamb « aurait commencé à crier et à insulter » Ware pendant une soirée, les conduisant à discuter de leur relation seuls et en privé.

Publicité

Alors que cette discussion s’est terminée amicalement, Lamb « a commencé à coucher avec Ware, » stipule le dossier, la pénétrant anallement malgré ses demandes « répétées » d’arrêter et ses nombreux « non ». Lamb aurait prétendument ignoré ce non-consentement, demandant à Ware de simplement « se laisser faire » tandis qu’il continuait de la violer.

Dans un communiqué publié dans les colonnes de SFGate, Golden State prend note de ces sérieuses incriminations, mais ne semble pas sur le point de sanctionner Lamb pour autant. En effet, le statut pénal du joueur dans cette affaire lui permettrait de recevoir le bénéfice du doute :

Anthony n’est pas un défendeur dans cette récente plainte et, à notre connaissance, n’a jamais été condamné pour un quelconque méfait dans une quelconque affaire judiciaire. Avant de signer Anthony en septembre, nous avons fait le nécessaire auprès de la NBA et de ses précédentes équipes, comme nous le faisons avec tous les joueurs. Si une nouvelle information venait à être révélée, nous nous assurerons de l’évaluer et agirons en accord.

Publicité

Malgré les actes qui lui sont reprochés, Anthony Lamb ne reste que cité dans cette affaire controversée, et non poursuivi par son ex Kendall Ware. Un paradoxe dont profitent les Warriors, qui assurent malgré tout surveiller l’évolution du dossier.

Golden State Warriors NBA 24/24

Toute l'actu NBA